European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > Evolution de la négociation collective juin 2017

Actualités

4 juillet 2017

Evolution de la négociation collective juin 2017

collective bargaining newsletter

Le bulletin d’information sur la négociation collective présente les développements les plus importants au niveau européen et des Etats membres sur une base mensuelle.
En voici les points saillants au cours du mois de juin:

  1. Estonie - Dans la société minière Enefit Kaevandused, un accord a été conclu entre la direction, le syndicat indépendant des travailleurs de l'énergie et des mines et le syndicat de l'énergie de Narva (NETU). Dans une autre filiale d'Eesti Energia, Enefit Energiatootmise AS, NETU a également signé une convention collective. 
  2. Luxembourg - Les syndicats OGBL et LCGB ont dû parcourir un long chemin avant de pouvoir parvenir à un accord; les négociations concernant le secteur hospitalier avec la Fédération des hôpitaux luxembourgeois (FHL) ont duré 2 ans. Cette convention collective entraîne des améliorations substantielles pour les 9 000 travailleurs du secteur hospitalier.
  3. Pays-Bas - Le syndicat FNV a remporté une importante bataille devant les tribunaux. La Cour de justice de l'Union européenne s'est prononcée en faveur de quatre travailleurs soignants licenciés suite à une faillite déclarée dans le cadre d’un pre-pack ? Le FNV a lancé la procédure après la perte d’emploi de ces quatre travailleurs lorsque la société de garderie d'enfants Estro a fait faillite en 2014 et que la société Smallsteps a été constituée directement après.
  4. Slovaquie - Chez Volkswagen SK, les travailleurs se sont mis en grève pour la première fois en juin 2017. Après six jours d’actions de grève, les parties aux négociations ont conclu une convention collective incluant une augmentation salariale de 14,2% en trois tranches jusqu'en août 2019, plus un bonus exceptionnel de 500 €.
  5. Suisse - Le gouvernement de Zurich a déclaré que les conducteurs d'UberPop qui n'ont pas de permis de taxi opèrent de manière illégale et pourraient être condamnés à une amende. Par ailleurs, l'opérateur national des chemins de fer CFF a décidé, suite à la pression des syndicats, de renoncer à l’utilisation d’Uber.

Pour en savoir plus :

Toutes les actualités