European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > Evolution de la négociation collective novembre 2017

Actualités

8 décembre 2017

Evolution de la négociation collective novembre 2017

collective bargaining banner

Le bulletin d’information sur la négociation collective présente les développements les plus importants au niveau européen et des Etats membres.
En voici les points saillants au cours du mois de novembre :

1. Autriche - Les syndicats PRO-GE et GPA-djp ont conclu pour la cinquième fois consécutive un accord coordonné avec les employeurs de 6 branches du secteur métallurgique, qui conduira à des augmentations de salaires similaires et à l'amélioration d’autres conditions de travail, couvrant ainsi un total de 186 000 travailleurs.

2. Finlande - Il semble qu'une percée importante ait été réalisée dans l’aboutissement de plusieurs négociations collectives qui se trouvaient dans l'impasse. Le syndicat des travailleurs du papier a conclu une convention collective et le syndicat finlandais des travailleurs de l'électricité a conclu un accord mettant fin à leur grève dans le secteur technologique. Dans le secteur des TIC, un accord a également été finalisé.

3. Italie - Les partenaires de négociations dans le secteur des télécommunications ont signé un accord transitoire pour le secteur. L’accord prévoit le maintien de certaines dispositions de la convention collective existante jusqu'au 30 juin 2018. Cet accord a établi la marche à suivre pour la prochaine ronde de négociations.

4. Malte - Air Malta et l'Association of Airline Engineers (AAE) ont signé une convention collective. L'accord prévoit une augmentation salariale pour l'ensemble des travailleurs, de 19% au total, qui sera répartie sur cinq ans (5%, 1,5%, 5%, 5%, 1,5%, 5%, 5%).

5. Norvège - La confédération syndicale LO et l'organisation patronale NHO ont mené des négociations collectives en vue d'arriver à un accord-cadre. L'accord central qui date de 1935 est la principale référence pour les accords et règlements sectoriels et est revu tous les quatre ans. Cet accord concerne quelque 345 000 travailleurs dans 12 000 entreprises et vient à échéance en 2021.

Pour en savoir plus :

Toutes les actualités