European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > La directive Cancérogène en plat de résistance du séminai...

Actualités

5 juillet 2017

La directive Cancérogène en plat de résistance du séminaire de l’ETUI sur les produits chimiques

La treizième édition du séminaire de l'ETUI sur les produits chimiques s'est tenue à Ljubljana (Slovénie) les 29 et 30 juin 2017. Elle a rassemblé une quarantaine de syndicalistes en provenance de 17 pays de l'Union européenne. La révision de la directive sur les cancérogènes et mutagènes au travail a été au centre des débats.

Les discussions ont notamment porté sur le bras de fer en cours entre les co-législateurs. L'un des négociateurs du Parlement européen (PE) a été invité à faire le point sur les compromis possibles avec le Conseil des Etats membres sur la première vague de cancérogènes proposée par la Commission européenne en mai 2016.  

Le Conseil et le Parlement ne parviennent pas à se mettre d’accord sur un certain nombre de valeurs limites d’exposition professionnelle contraignantes (VLEPC).

Le séminaire, organisé avec l'Association slovène des syndicats libres (ZSSS) a également permis de coordonner l'action syndicale sur la deuxième vague de cancérogènes proposée en janvier 2017 par la Commission. Des représentants du ministère du travail en France et en Allemagne ont  présenté les systèmes en place dans leur pays respectif pour l'élaboration VLEPC.

Enfin, une experte de l'Agence européenne des substances chimiques (ECHA) a fait le point sur la mise en oeuvre des règlements REACH et CLP (règlement relatif à la classification, l’étiquetage et l’emballage des substances chimiques et des mélanges). Sa collègue de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a pour sa part informé les participants sur les préparatifs de la campagne européenne 2018-2019 sur les substances dangereuses au travail.

En savoir plus :

Toutes les actualités