European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > La lutte contre les «contrats-poubelle» en Pologne

Actualités

15 juin 2017

La lutte contre les «contrats-poubelle» en Pologne

Les réformes du marché du travail mises en place en Pologne depuis le début des années 2000 ont entraîné une expansion constante de l'emploi atypique. Ces dernières années, les syndicats polonais ont mis au point des instruments innovants pour s'attaquer à ce phénomène.

En 2015, le pays a enregistré la plus forte proportion de travailleurs intérimaires parmi les États membres de l'UE (28%). Le nombre de personnes travaillant sur la base de contrats non réglementés par le code du travail, mais basé sur le droit civil, a également augmenté. En 2012, 1,35 million de Polonais, soit 13% de la population active du pays, étaient liés par ce type de contrat.

La population jeune est la plus touchée par les bas salaires, le manque de stabilité de l'emploi et les possibilités limitées d'être couverte par un syndicat. Dans le même temps, l'instabilité du travail affecte ceux dans l'emploi standard dans la mesure où elle crée de nouveaux critères pour évaluer le «travail normal» et sert d'outil pour discipliner la main-d'œuvre «de base».

Au cours des dernières années, le mouvement syndical polonais a lancé diverses initiatives pour inverser la tendance. Elles visent à rassembler les travailleurs, indépendamment de leur statut d'emploi, à travers des groupes de soutien par les pairs. Ces groupes sont également ouverts aux étudiants et aux chômeurs.

Les efforts de mobilisation des syndicats se sont combinés à l'utilisation accrue des outils de communication. L'expression «contrats-poubelle» qui désigne les contrats de droit civil et autres accords destinés à contourner le droit du travail, inventée par le petit syndical radical OZZ IP, a été reprise par les organisations syndicales traditionnelles et s’est ensuite diffusée dans le discours public et politique.

L'activisme des syndicats a modifié la rhétorique des médias : la presse populaire s’est distancée du soutien total qu’elle accordait aux visions libérales du marché du travail et a davantage mis l'accent sur les propositions de réforme proposées par les syndicats au sujet des travailleurs atypiques.

En savoir plus :

Toutes les actualités

Publications associées