European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité

Santé et sécurité

23 % des travailleurs européens considèrent que leur sécurité ou leur santé est menacée à cause de leur travail. Ce chiffre montre que les conditions de travail en Europe ne s’améliorent pas. Malgré la diminution des emplois industriels au profit des emplois de services, l’exposition aux risques physiques classiques — bruit, produits dangereux, port de charges lourdes, etc. — persiste.

Parallèlement, de plus en plus de travailleurs se plaignent de l'influence de leur travail sur leur santé psychologique. Le mal-être au travail peut avoir des conséquences dramatiques, comme en témoigne la vague de suicides qui a touché certaines grandes entreprises françaises ces dernières années.

Les nouveaux modes d'organisation du travail, conjugués à son intensification, ne sont sans doute pas étrangers au maintien des risques traditionnels et à l'émergence de nouveaux risques dans les entreprises. Les syndicats considèrent que cette intensification est la principale cause de l'extension du stress au travail et des troubles musculosquelettiques, dont se plaint plus d'un travailleur sur cinq.

Si ces phénomènes touchent tous les pays, tous les secteurs d’activité et toutes les catégories professionnelles, les moins qualifiés et les travailleurs manuels sont ceux qui paient le plus lourd tribut. En France, par exemple, l'espérance de vie en bonne santé d'un ouvrier de 35 ans est inférieure de dix ans à celle d'un cadre. À l'heure où la tendance est à la prolongation des carrières, on ne peut plus faire l'économie d'un débat sur les conditions de travail et leur impact sur la santé des travailleurs. À travers les dossiers suivants, nous apportons notre contribution à la discussion.

Actualités

La Commission renonce à protéger les travailleurs contre les vapeurs de diesel

11 janvier 2017

La Commission européenne a publié le 10 janvier son deuxième projet de révision de la directive sur les agents cancérogènes au travail. Le mouvement syndical européen critique le fait que les vapeurs de moteurs diesel n'y figurent pas.

Belgique : un employeur condamné pour avoir licencié une employée atteinte d'un cancer

21 décembre 2016

Le tribunal du travail de Gand a condamné le 25 octobre 2016 une entreprise à verser 22.000 euros d'indemnités à une employée atteinte d'un cancer qui avait été licenciée, vient de rapporter la presse belge. L'entreprise avait invoqué dans la lettre de licenciement le fait que l'absence de longue durée de son employée mettait la "continuité du service" en péril.

Une étude contestant le lien entre cancer et travail de nuit était basée sur de la "mauvaise science"

20 décembre 2016

Une étude de l'université d'Oxford concluant que la classification du travail de nuit comme une cause de cancer du sein chez les femmes n'est plus justifiée était fondée sur de la "mauvaise science", estiment des experts internationaux.

Plaidoyer pour un plan mondial de lutte contre les cancers professionnels

19 décembre 2016

Jukka Takala, un expert international des cancers en lien avec le travail, pense qu'il est nécessaire de mettre sur pied un programme mondial d'élimination des cancérogènes sur les lieux de travail. "Le cancer est le principal tueur sur les lieux de travail", a-t-il déclaré le 16 décembre, lors d'un forum mensuel de l'ETUI.

Le Canada va interdire l'amiante d'ici à 2018

16 décembre 2016

Le gouvernement canadien projette d'interdire l'utilisation de l'amiante d'ici 2018, a annoncé le 15 décembre la ministre des Sciences Kirsty Duncan. L'interdiction de l'amiante, reconnu par l'Organisation mondiale de la santé comme "cancérogène pour l'homme" depuis 1987, s'appliquera à la fabrication de tout produit contenant la substance, ainsi qu'aux importations et exportations.

Vidéo

    Santé et sécurité au travail: Esther Lynch (CES): Priorités et défis soulevés par la question de genre (vidéo en anglais)

Evénements

Publications associées