European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité > Actualités > Syndicats et risques psychosociaux: résultats d'un projet...

Actualités

30 octobre 2014

Syndicats et risques psychosociaux: résultats d'un projet dans quatre pays du sud de l'Europe

Une quarantaine de personnes ont assisté les 14 et 15 octobre à Bruxelles à la présentation des résultats d'un projet mené autour de la problématique des risques psychosociaux dans 12 entreprises de quatre pays méditerranéens (France, Italie, Espagne, Turquie). Cette initiative a été coordonnée par l'institut syndical espagnol Istas, avec comme partenaires l'Institut syndical européen (ETUI) et l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA).

Intitulée E-Impro, l'initiative avait pour objectif d'identifier les obstacles et les facteurs favorables aux processus participatifs de prévention des risques psychosociaux (RPS) au niveau de l'entreprise afin d’aboutir à une organisation du travail plus respectueuse de la santé des salariés.

Le projet s'est articulé autour de deux volets : une revue de la littérature scientifique de 2003 à 2013 – au total 124 documents en anglais et en espagnol – portant sur la participation des représentants des travailleurs à la prévention des RPS et une enquête menée sur base des interviews de 62 personnes de douze entreprises (privées et publiques, industrielles et de services).

Pour réaliser leur revue de la littérature, les chercheurs de l'Istas ont exploité les travaux menés dans le cadre d'Epsare, un projet développé par l'ETUI à la fin des années 2000.

Parmi les obstacles à la participation des travailleurs à la prévention des RPS, les chercheurs de l'Istas ont épinglé :

  • l'absence de législation (particulièrement problématique en Turquie);
  • une méconnaissance, tant parmi les représentants des employeurs que des travailleurs, des mécanismes à la base des RPS, avec la croyance erronée qu'il s'agit d'un problème lié à l'individu;
  • le manque d'engagement du management, en particulier dans les entreprises marquées par une tradition de gestion autoritaire des relations de travail;
  • le manque de ressources, d'encadrement et de support technique;
  • le manque de soutien apporté par les travailleurs à leurs représentants en santé et sécurité;
  • les difficultés économiques de l'entreprise et leur impact sur l'emploi.
Toutes les actualités

Evénements