European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité > Actualités > Travailler sous contrat « zéro heure » est mauvais pour v...

Actualités

23 août 2017

Travailler sous contrat « zéro heure » est mauvais pour votre santé

Les jeunes Anglais qui travaillent sous un contrat « zéro heure » sont moins susceptibles d'être en bonne santé et courent un plus grand risque de rencontrer des problèmes de santé mentale que les travailleurs ayant des emplois stables, selon une étude publiée le 5 juillet 2017 par l'Institut de l'éducation de l’University College de Londres.

Dans le cadre d’une étude intitulée Next Steps, des chercheurs ont analysé les données de plus de 7.700 personnes nées en 1989-1990.

Ils ont constaté qu'à l'âge de 25 ans, les personnes ayant des contrats zéro heure ou au chômage étaient moins susceptibles de se déclarer en bonne santé par rapport à ceux disposant d’un emploi plus sûr.

Ceux qui ont des contrats « zéro heure » ont également un risque accru de signaler des symptômes de détresse psychologique. Cependant, ce sont les jeunes adultes au chômage qui sont les plus exposés. Ils sont plus de deux fois plus susceptibles de souffrir de maladie mentale que ceux qui travaillent.

Bien que les travailleurs postés ne présentent pas plus de risques d’être en mauvaise santé que ceux qui bénéficient d’horaires réguliers, ils sont plus susceptibles d'avoir des problèmes psychologiques.

« Une explication de ces résultats est que le stress financier ou le stress associé à un emploi à faible statut augmente le risque de mauvaise santé mentale. Il est également possible que le souci de ne pas avoir de travail ou seulement un travail irrégulier déclenche des symptômes physiques du stress, y compris des douleurs thoraciques, des maux de tête et des tensions musculaires », a commenté l'auteur principal de l’étude, le Dr Morag Henderson.

En savoir plus

Toutes les actualités