European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité > Actualités > Travailleurs et produits chimiques : 12e séminaire de l'ETUI

Actualités

8 juillet 2016

Travailleurs et produits chimiques : 12e séminaire de l'ETUI

La douzième édition du séminaire annuel de l’ETUI sur les produits chimiques et la protection des travailleurs s’est tenue les 30 juin et 1er juillet 2016. Cette réunion a rassemblé près de 40 syndicalistes provenant des quatre coins de l’Europe pour coordonner l’action syndicale sur la révision en cours de la directive Cancérogènes et Mutagènes.

Dans son allocution d’ouverture, Esther Lynch, secrétaire confédérale de la Confédération européenne des syndicats (CES), a rappelé l’importance de ce dossier pour les travailleurs. Les cancers professionnels sont en effet la première cause de mortalité au travail avec plus de 100 000 décès par an dans l’Union européenne. Pour prévenir le développement de ces cancers, les syndicats européens réclament l’adoption de valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP) contraignantes pour au minimum les 50 cancérogènes responsables de plus de 80 % des expositions sur les lieux de travail.

Laurent Vogel, chercheur à l’ETUI, a ensuite détaillé la position syndicale sur le projet d’amendement de la directive adopté par la Commission européenne en mai 2016 et expliqué par un de ses représentants lors du séminaire. Bruxelles propose d’introduire des VLEP contraignantes pour 11 nouveaux cancérogènes et de revoir à la baisse la VLEP existante pour deux cancérogènes. Un pas dans la bonne direction mais une proposition en dessous des attentes syndicales. La CES demande au Parlement européen et au Conseil que le champ d’application de la directive soit étendu aux substances toxiques pour la reproduction et que le niveau de la valeur limite pour 4 des 13 cancérogènes (silice cristalline, chrome VI, poussière de bois et fibres céramiques réfractaires) soit plus stricte que celui proposé par la Commission.

Cette réunion a également permis à une représentante de l'Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (EU-OSHA) de présenter la campagne sur les substances dangereuses qui se déroulera entre 2018 et 2019.

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) était aussi représentée pour discuter de l’apport des règlements REACH et CLP pour améliorer nos connaissances sur les substances chimiques commercialisées en Europe et la gestion des risques pour les travailleurs exposés dans les différents secteurs industriels.

Parmi les autres points qui ont suscité de vives discussions, citons le problème complexe et multifacettes de l’exposition des travailleurs aux produits de fumigation utilisés pour protéger les marchandises lors de leur transport intercontinental, le rôle des syndicats dans l’élaboration de la norme ISO 45001 relative aux systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail ainsi que les critères d’identification des perturbateurs endocriniens récemment proposés par la Commission.

Sélection de présentations (en anglais) :

Toutes les actualités