European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité > Actualités > Un nouveau rapport de l'ETUI recommande à l'UE l'adoption...

Actualités

18 mars 2016

Un nouveau rapport de l'ETUI recommande à l'UE l'adoption de valeurs limites obligatoires pour 71 cancérigènes

Un nouveau rapport de l’ETUI identifie plus de 71 substances cancérigènes pour lesquelles l’Union européenne devrait définir des valeurs limites d’exposition contraignantes pour les travailleurs sur les lieux de travail.

La législation sur la prévention des cancers professionnels a été adoptée pour la première fois dans l’Union européenne en 1990. Elle ne contient de dispositions que pour trois valeurs limites contraignantes. Si on y ajoute les deux valeurs limites définies dans d’autres directives (amiante et plomb), moins de 20 % des situations d’exposition réelle des travailleurs aux substances et procédés cancérigènes sont actuellement couvertes au niveau européen par des limites d’exposition obligatoires.

Des appels à révision de cette législation ont été lancés par les syndicats ainsi que par plusieurs Etats membres. En décembre 2014, le comité exécutif de la Confédération européenne des syndicats a demandé à l’ETUI d’identifier les substances et procédés cancérigènes pour lesquelles des valeurs limites devraient être définies au niveau européen.

Le rapport de l’ETUI identifie 71 substances et procédés. La mise en œuvre dans la législation européenne de valeurs limites d’exposition contraignantes permettrait de réduire significativement les niveaux d’exposition des travailleurs. Il est urgent d’engager une réforme législative dans ce sens : actuellement, l’absence de prévention sur les lieux de travail cause plus de 100.000 morts par cancers chaque année.

En savoir plus :

Wriedt H., Carcinogens that should be subject to binding limits on workers’ exposure, ETUI report, 2016.

Toutes les actualités