European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > Collective Bargaining mars 2019

Actualités

11 avril 2019

Collective Bargaining mars 2019

Le bulletin d’information sur la négociation collective présente les plus importants développements survenus dans ce domaine au niveau européen et dans les États membres en mars 2019:

1. Sources européennes – La nouvelle édition du WSI Minimum Wage Report offre un aperçu des évolutions actuelles des salaires minimums en Europe et ailleurs. Le rapport fait état d’une augmentation du salaire minimum dans la plupart des pays de l’UE au début de 2019, avec une progression médiane de 4,8 % par rapport à l’année précédente. Ce chiffre confirme la tendance récente à une accélération de la croissance du salaire minimum.

2. Croatie - Les ouvriers du chantier naval Uljanik en sont à leur troisième grève depuis l’été dernier. Comme lors des deux précédentes actions de grève, les travailleurs se sont croisé les bras pour réclamer le paiement des rémunérations qui leur sont dues. Selon les travailleurs, cela fait de 6 à 7 mois qu’ils travaillent sans toucher leur salaire.

3. France - Une nouvelle étude a été publiée : elle mesure la couverture des employeurs par secteur et l’impact de la représentativité des branches sur les entreprises du secteur. L’étude montre que dans les secteurs où l’emploi est très concentré sur un petit nombre de grandes entreprises, les taux de couverture des travailleurs sont généralement plus élevés. L’étude révèle en outre que les salaires fixés par convention sont un peu plus élevés dans les branches où la couverture du côté des employeurs est importante.

4. Allemagne - La conclusion positive des négociations collectives entre pouvoirs publics et syndicats des services publics a permis une augmentation des salaires de 8 % pour les travailleurs du public. Cette hausse de 8 % se fera en 3 étapes et comportera une allocation de 240 € sur la période contractuelle de 33 mois.

5. Hongrie - Une grève de 10 jours à l’usine de pneumatiques Hankook s’est terminée par un accord salarial signé avec le syndicat représentant les travailleurs de la chimie, le VDSZ. Les avantages négociés pour les travailleurs cumulent différentes améliorations qui viennent s’ajouter à une augmentation moyenne de 18,5 %. Cette grève de 10 jours était la plus longue jamais menée dans les 116 ans d’histoire du syndicat VDSZ.

Pour en savoir plus :

  • Version intégrale de la lettre d’information sur la négociation collective :  numéro 3/mars 2019
  • Base de données contenant les archives du bulletin sur la négociation collective, consultable par pays et par date.
Toutes les actualités