European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > Evolution de la négociation collective novembre 2018

Actualités

6 décembre 2018

Evolution de la négociation collective novembre 2018

collective bargaining

Le bulletin d’information sur la négociation collective présente les développements les plus importants au niveau européen et des Etats membres.
En voici les points saillants au cours du mois passé :

1. Europe – A l’occasion du Black Friday, des centaines de travailleurs d'Amazon en Italie, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni ont organisé des manifestations de masse. Ils ont protesté contre les mauvaises conditions de travail et les bas salaires chez Amazon sous le slogan « nous ne sommes pas des robots ».

2. Croatie - L'une des principales usines de production de moissonneuses-batteuses du pays a réussi à remédier aux pénuries de main-d'œuvre grâce à une amélioration considérable des conditions de travail. L'entreprise a proposé aux travailleurs un contrat à durée indéterminée et une augmentation de salaire de 20 % dans le but de trouver des travailleurs qualifiés et de motiver les travailleurs à rester au sein de l'entreprise. 

3. Allemagne - Le syndicat des travailleurs de la construction IG BAU et la Fédération des couvreurs allemands se sont finalement mis d'accord sur une nouvelle convention collective. Outre un versement unique de 360 euros pour les affiliés, les quelque 80 000 salariés du secteur bénéficieront d'une augmentation de salaire de 2,7% à partir de décembre 2018 et de 2,9% supplémentaires en octobre 2019.

4. Slovénie - Après des semaines de négociations et de grèves, le gouvernement et trois syndicats du secteur public sont parvenus à un accord sur des augmentations de salaires dont le montant serait supérieur à 300 millions d'euros. Cet accord a été conclu avec le syndicat des enseignants SVIZ et deux syndicats représentant les travailleurs du secteur de la santé.

5. Finlande - Les conflits entre le gouvernement et les syndicats à propos de la législation du marché du travail se sont intensifiés progressivement cet automne, entraînant des grèves et d'autres formes d'action syndicale. Le gouvernement, les syndicats et le secteur privé sont à présent parvenus à un accord sur le nouveau projet de loi, le gouvernement ayant retiré les propositions qui visaient à permettre aux entreprises employant moins de 20 personnes de licencier plus facilement les travailleurs.

Pour en savoir plus :

Toutes les actualités