European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > Gamification et prospective : la conférence EDUDays abord...

Actualités

22 octobre 2018

Gamification et prospective : la conférence EDUDays aborde les moyens de changer le présent et de préparer l'avenir

La nécessité de se préparer à un monde de changements et d'incertitudes a constitué un thème clé de la conférence EDU Days 2018 de l'ETUI pour les formateurs syndicaux qui s’est tenue à Vilnius du 17 au 19 octobre. L'Unité de prospective de l'ETUI a présenté des scénarios sur l’avenir du monde du travail à plus de 70 participants venus de toute l'Europe. Ces derniers ont aussi été initiés au concept de « gamification », qui consiste à utiliser le jeu dans le cadre de cours de formation pour développer des méthodes de travail collaboratives et stratégiques.

La conférence EDU Days est le rendez-vous annuel des formateurs syndicaux organisé par l'ETUI et constitue un lieu important d'échange de connaissances et d'idées sur la formation syndicale. A cette occasion, Vera dos Santos Costa, directrice du département Formation de l'ETUI, a déclaré : « L'ambition de l'ETUI est de faire en sorte que les syndicalistes que nous formons aient accru leurs compétences afin d’agir et contribuer à un avenir meilleur ».

Les participants à la conférence, qui étaient pour la plupart des responsables syndicaux nationaux chargés de la formation dans leur organisation, se sont été intéressés à la vague de changements qui submerge nos économies et sociétés et à son impact possible sur les emplois et l'organisation syndicale. Philippe Pochet, directeur général de l'ETUI, a déclaré que quatre « mégatendances » affectent nos sociétés : le changement climatique, la transition démographique, la digitalisation et la mondialisation. Il a alerté les syndicalistes que le vieillissement de la population se traduira par une perte du nombre de leurs affiliés. Il a toutefois ajouté que le changement climatique, bien qu'il s'agisse sans doute de la plus grave des mégatendances et d'un phénomène qui, s'il est négligé, fera des ravages dans les sociétés, est aussi une occasion de refonder le capitalisme pour créer des lieux de travail plus équitables.

Les offres de formation à la prospective peuvent fournir une voie pédagogique pour faire face à ces changements. Tom Wambeke, formateur en prospective à l'OIT, a expliqué que la prospective consiste à trouver des solutions innovantes à un avenir incertain. « Sortir des sentiers battus est la première étape de la formation à la prospective », a déclaré Tom Wambeke. D'autres exposés d’experts en prospective de l'ETUI, Christophe Degryse et Aida Ponce del Castillo, ont présenté aux participants la méthodologie et l’application des techniques de prospective, notamment l'utilisation de scénarios. Christophe Degryse a expliqué que la prospective consistait simplement à réfléchir à la manière dont les organisations et les individus font les choses de manière anticipée. « La prospective, c'est se préparer pour l'avenir », a-t-il déclaré. Aida Ponce del Castillo a ajouté que la planification de scénarios réalistes requiert l'intégration des « cygnes noirs » et des « problèmes pernicieux » - des événements à fort impact mais peu probables et des défis complexes et souvent insolubles pour la plupart - aux scénarios.

De nouvelles techniques de formation ont également été expliquées et présentées lors de la conférence. Une de ces initiatives consistait à utiliser les jeux vidéo dans le domaine de l'éducation. Matthew Barr, de l'université de Glasgow, a déclaré que sa recherche sur l'apprentissage des étudiants a montré que l'utilisation des jeux a un impact mesurable sur les résultats obtenus. Les étudiants jouant à des jeux compétitifs et non compétitifs dans le cadre de leurs cours ont acquis des compétences utiles en matière de collaboration, de planification et de communication. Matthew Barr a donné des exemples de jeux sur les négociations concernant le changement climatique et a suggéré que les formateurs syndicaux pourraient concevoir leurs propres jeux en fonction de l'expérience professionnelle de leurs étudiants.  Carina Assunção, une autre chercheuse spécialisée dans le domaine du jeu, a ensuite organisé un atelier pour familiariser les participants à l’utilisation pratique des jeux.

D'autres ateliers de la conférence ont également été organisés sur l'avenir des syndicats et le travail en commun pour l'avenir. Clôturant ces trois jours de discussions et d'activités, Vera Dos Santos Costa a déclaré : « Ce fut une expérience d'apprentissage formidable et une occasion de discuter de la manière dont nous pouvons faire avancer la cause des syndicats européens par l'apprentissage et la formation. Nous poursuivrons la discussion l'année prochaine à Vienne ».

La retransmission en direct de la première journée de la conférence est disponible sur la page Facebook page de l'ETUI.

Toutes les actualités