European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > La solidarité, la valeur qui rassemble les Européens

Actualités

2 juillet 2017

La solidarité, la valeur qui rassemble les Européens

Le think tank britannique Chatham House a publié le 20 juin les résultats d’un sondage sur la manière dont les citoyens perçoivent l’Union européenne. L’originalité de la démarche réside dans le fait que l’enquête distingue les perceptions de la population générale de celles des représentants de l’élite. Un des enseignements les plus rassurants pour l’avenir de l’Europe est qu’un consensus existe quant à la nécessité d’assurer la solidarité entre Etats européens. Par contre, les questions liées à l’immigration divisent profondément les Européens.

A la question «Pensez-vous que les pays membres les plus riches devraient aider financièrement les pays membres les plus pauvres ?», 50% de la population générale et 77% des représentants de l’élite répondent que oui. Le sentiment d’être européen reste également partagé par une majorité de citoyens de l’Union, même s’il est nettement plus affirmé parmi l’élite (81% contre 58% dans la population).

Un thème qui suscite également un relatif consensus est celui de l’élargissement: 41% des élites et 47% de la population pensent qu’on est allé trop loin. La question de l’adhésion de la Turquie fédère également contre elle: 62% de la population y est opposée et 49% des élites.

Le clivage entre l’Européen lambda et les Européens les plus influents est par contre très prononcé sur les questions relatives à l’immigration. Alors que 57% des élites estiment que l’immigration a des effets positifs sur le pays d’accueil, ce pourcentage chute à 25% parmi la population générale. Parmi cette dernière catégorie, 55% des personnes interrogées estiment que l’immigration représente une menace pour l’Etat-providence. Ils sont également 24% à considérer qu’aucun Etat de l’UE ne devrait accueillir de réfugiés, contre seulement 10% des représentant de l’élite.

Des divergences nettes existent également quant aux retombées positives de l’appartenance à l’UE. Les élites sont très majoritairement (71%) conscientes des bénéfices qu’elles ont tirés de l’intégration européenne, alors que seulement un tiers du public partage cet avis. 

Cette enquête d’opinion a été réalisée en décembre 2016 et février 2017 dans dix pays européens auprès de quelque 10.000 personnes représentatives de la population et de 1.800 membres de l’élite (personnes influentes issues de la politique, des médias, du monde des affaires et de la société civile).

En savoir plus :

Toutes les actualités