European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > Le recours aux "sociétés boîtes aux lettres" se traduit p...

Actualités

25 juillet 2016

Le recours aux "sociétés boîtes aux lettres" se traduit par une exploitation des travailleurs partout en Europe

Dans le cadre du projet mené par la CES sur les "sociétés boîtes aux lettres", un nouveau rapport publié en juillet présente des études sur l'évasion fiscale et les violations du droit du travail et de la sécurité sociale dans les secteurs de la viande, du transport routier international, de la construction automobile et du bâtiment.

Sur base d'études de cas réalisées en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie et en Suède, le rapport démontre comment les entreprises utilisent des "sociétés boîtes aux lettres" non seulement pour payer moins d’impôts, mais aussi pour réduire les salaires et imposer de mauvaises conditions de travail. La prochaine phase de ce projet de la CES, financé par la Commission européenne, consistera à étudier les solutions pour lutter contre l'évasion fiscale et le non payement de salaires justes et des cotisations sociales. Aline Conchon, conseillère politique à la fédération européenne industriAll et ancienne chargée de recherches à l'ETUI, et Magdalena Bernaciak, chargée de recherches senior à l'ETUI sont membres du comité consultatif de ce projet.

En savoir plus et télécharger le rapport

Toutes les actualités