European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > Pas de convergence entre les Balkans occidentaux et l'UE,...

Actualités

7 septembre 2018

Pas de convergence entre les Balkans occidentaux et l'UE, selon des chercheurs

Depuis la crise, la convergence économique et sociale entre les pays pauvres et les pays riches de l'UE a ralenti et, dans certains cas, s'est inversée, selon des experts. Les articles publiés dans le dernier numéro de la revue SEER, Journal for Labour and Social Affairs in Eastern Europe, qui traite des Balkans occidentaux, font état de nombreuses raisons de s'inquiéter face à la lenteur du "rattrapage" dans cette région.

Ce numéro de la revue, qui se focalise sur les questions sociales et du travail en Europe de l'Est, se base sur les discussions du sommet UE-Balkans occidentaux qui s'est tenu le 8 mai 2018 à Sofia, et met les responsables politiques européens en garde concernant le rythme et le cap à prendre dans le processus d'adhésion.

Le manque de convergence économique est particulièrement manifeste. La plupart des pays des Balkans occidentaux n'ont enregistré aucune augmentation des salaires réels depuis la crise et, dans certains pays, l'écart salarial avec l'UE s'est creusé. Bien que le salaire minimum existe dans de nombreux pays, il ne couvre souvent pas le minimum vital des familles. De nombreux pays souffrent également de la pauvreté, du chômage élevé, des bas salaires, de la corruption et de la migration des travailleurs qualifiés. Selon Béla Galgóczi, l'un des rédacteurs de la revue, cette situation compromet les ambitions de l'UE de voir le processus d'adhésion se dérouler sans heurts et remet en question son attractivité pour les futurs membres de l'UE : "Bien que le sommet UE-Balkans occidentaux ait confirmé l'adhésion de la région, il n'y a pas d'agenda concret et l'adhésion reste difficile et incertaine", a déclaré Béla Galgóczi.

L'un des articles de la revue, rédigé par Christophe Solioz, s'interroge également sur le rôle de la chute du mur de Berlin, qui a marqué un véritable tournant pour la région, et fait observer que les deux parties restent mal préparées pour une adhésion. Béla Galgóczi, dans son introduction, affirme que "l'Europe est confrontée à une "polycrise" qui se traduit par une crise socio-économique, une crise institutionnelle et politique, mais aussi une "crise de l’imaginaire et de confiance". Il ajoute que les Balkans occidentaux sont instables, économiquement et politiquement, et que les différends territoriaux ne sont pas entièrement réglés.

D'autres articles de ce numéro présentent des analyses par pays de l'ampleur de la démocratisation, de l'évolution des relations du travail, du capital humain, des droits juridiques et des droits des femmes.

Vous trouverez plus d'informations sur la revue SEER, Journal for Labour and Social Affairs in Eastern Europe, ici.

Toutes les actualités