European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Actualités > Un nouveau numéro spécial de Transfer consacré aux réfugi...

Actualités

26 mars 2019

Un nouveau numéro spécial de Transfer consacré aux réfugiés sur le marché du travail

Le nombre important de demandeurs d’asile et de réfugiés ces dernières années a suscité un intérêt grandissant pour la problématique de leur réception et de leur assimilation dans les pays européens. L’attention s’est portée de plus en plus sur les marchés du travail, en raison des efforts déployés pour intégrer demandeurs d’asile et réfugiés dans la société au travers de leur lieu de travail. À la veille des élections européennes de mai, ce sujet est devenu particulièrement urgent, en raison de l’exploitation, par les partis populistes et les partis d’extrême-droite, du « problème » de l’absorption des demandeurs d’asile.

Le dernier numéro de Transfer, la Revue européenne du travail et de la recherche, est un numéro spécial consacré aux demandeurs d’asile et aux réfugiés, et à leur intégration sur les marchés du travail. Il propose un ensemble d’articles de fond et d’articles de recherche dus à d’éminents experts. L’accès au marché du travail est considéré comme un élément essentiel pour la réussite de l’intégration des migrants. Toutefois, si le droit de l’UE stipule que les réfugiés doivent être traités comme des nationaux en termes d’accès au marché du travail, et par conséquent ne peuvent être victimes de discrimination, lorsqu’on examine le succès de leurs démarches pour obtenir un emploi correct, les résultats s’avèrent très inférieurs à ceux des ressortissants de l’État concerné. 

Une grande partie des recherches antérieures sur les marchés du travail étaient basées sur la théorie du capital humain, qui se focalise sur les caractéristiques personnelles de l’individu et la manière dont elles l’aident à se montrer compétitif sur le marché du travail. Cependant, la majorité des demandeurs d’asile et la plupart des réfugiés, même ceux qui possèdent de bonnes compétences, ont tendance à ne trouver un emploi que sur le marché du travail « secondaire » en occupant des emplois peu rémunérés, avec de longs horaires de travail et sans sécurité d’emploi. 

Si l’accès au marché du travail est un outil important pour intégrer les demandeurs d’asile et les réfugiés, les recherches dans ce domaine ont montré que les hypothèses existantes sur l’intégration par le marché du travail pourraient s’avérer obsolètes, et que la question exige des recherches plus approfondies, en se focalisant à la fois sur l’analyse des problèmes et des réussites et sur les questions relatives aux politiques et aux meilleures pratiques.

L’introduction à ce numéro spécial, disponible ici, analyse ces problématiques et résume les dernières recherches en date. Les contributions des chapitres individuels se focalisent sur les points suivants : les acteurs et les institutions concernés ; les caractéristiques des migrations vers l’UE; et une comparaison des politiques menées par les États membres vis-à-vis des réfugiés et des demandeurs d’asile. Les textes présentés dans ce numéro spécial utilisent des études de cas émanant d’un certain nombre de pays européens, dont l’Autriche, la Finlande, l’Allemagne, l’Italie, la Lituanie, la Norvège, la Suède et la Slovénie. L’article de Wikström et Sténs, consacré à la problématique des réfugiés migrants dans le secteur forestier suédois, est disponible gratuitement à la lecture ici.

En traitant de la question des réfugiés et des demandeurs d’asile, qui devrait marquer la campagne électorale, ce numéro spécial constitue une intervention qui tombe au bon moment dans un débat important.

Toutes les actualités

Publications associées