European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > L'ETUI > Actualités > La crise réduit l'accès des Européens aux services de santé

Actualités

3 décembre 2013

La crise réduit l'accès des Européens aux services de santé

La Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound), une organisation liée à la Commission européenne, a présenté le 25 novembre un rapport qui examine l'impact de la crise sur l'accès des Européens aux services de santé.

Les auteurs du rapport confirment que la crise économique dans l'Union européenne (UE) a eu effectivement un impact sur l'accès des gens aux services de santé, tout en faisant remarquer que d'importantes variations existent tant entre les pays de l'UE que parmi la population d'un même pays.

Entre 2007 et 2011, le nombre de Grecs estimant que leurs besoins médicaux n'ont pas été satisfaits a augmenté de 50 %. En Belgique, au Danemark, en Espagne et en France, la population générale exprime une plainte identique, mais dans une proportion plus basse qu'en Grèce. Au Royaume-Uni, en Autriche, en République tchèque, en Lettonie et en Suède, le phénomène est resté limité aux chômeurs.

L'étude d'Eurofound aborde aussi l'impact direct de la crise sur la santé des gens. Pendant la période 2007-2011, la proportion d'Européens qui ont signalé être en bonne ou même très bonne santé est passée de 67 % à 64 %. Aux Pays-Bas, cette tendance est observée dans toutes les tranches d'âge, contrairement à l'Estonie, la Roumanie et le Luxembourg où les gens âgés de 50 ans et plus se plaignent plus que d'autres tranches d'âge d'une dégradation de leur santé ces dernières années. Au niveau de l'UE, le rapport indique que les inégalités de santé s'élargissent, avec les gens occupant les échelons les plus bas de l'échelle des revenus qui connaissent une détérioration de leur santé alors que les gens avec de plus hauts revenus ne signalent aucun impact sur leur santé ou même une amélioration.

Les auteurs du rapport citent les conclusions d'une étude publiée en avril dans The Lancet qui montre une augmentation des taux de suicide depuis que la crise financière et économique a commencé. Une autre étude citée par Eurofound a mis en évidence la recrudescence de maladies telles que la tuberculose, la grippe et les maladies sexuellement transmissibles. En Grèce, une maladie oubliée de l'Europe, la malaria, a réapparu.

Plusieurs gouvernements ont cherché à équilibrer des budgets publics en réduisant les coûts liés au système public de soins de santé. Pendant période 2007-2011, les dépenses publiques de soins de santé ont diminué au moins une année dans 18 des 28 États membres de l'UE.

Un rapport plus complet d'Eurofound sur le même sujet est attendu en 2014, de même que des études nationales examinant la situation dans les pays les plus touchés par la crise et/ou ceux qui ont diminué leurs dépenses en matière de santé.

En savoir plus sur ce sujet:

Toutes les actualités

Evénements