European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > L'ETUI > Actualités > Les syndicats ne parviennent toujours pas à atteindre les...

Actualités

14 août 2012

Les syndicats ne parviennent toujours pas à atteindre les jeunes travailleurs

Les jeunes représentants syndicaux estiment que les efforts et démarches entrepris par leur confédération syndicale afin d’attirer et d’organiser les jeunes travailleurs sont « insuffisants », souligne Kurt Vandaele dans un nouveau rapport.

Les syndicats font face au constat que les effectifs syndicaux déclinent plus rapidement parmi les jeunes travailleurs que chez leurs aînés, et cela n’est pas nécessairement dû à un sentiment négatif des plus jeunes vis-à-vis des syndicats. Selon plusieurs chercheurs, le faible taux de syndicalisation parmi les jeunes travailleurs jeunes s’explique par le fait que ceux-ci ont tendance à travailler dans des secteurs où la présence des syndicats et la négociation collective sont faibles.

Les activités et stratégies développées par les syndicats pour organiser leurs jeunes adhérents sont également épinglées par l’auteur, chercheur à l'ETUI, dont l’étude est parue dans le numéro d’août de European Journal of Industrial Relations.Kurt Vandaele a mené une enquête auprès des représentants des organisations de jeunesse des membres de la Confédération européenne des syndicats (CES). Le questionnaire portait sur les structures et démarches mises en place par les confédérations syndicales afin de mobiliser les jeunes travailleurs.

Les résultats montrent que le sentiment dominant parmi les représentants des jeunes syndicalistes est que leur confédération ne fait pas suffisamment de choses pour attirer et organiser les jeunes travailleurs. Bien que des organisations de jeunesse existent dans la plupart de confédérations, elles ne disposent pas de ressources suffisantes en termes de personnel et de budget pour faire entendre la voix des jeunes travailleurs au sein des structures syndicales.

« Si les syndicats ne parviennent pas à établir le contact avec les jeunes, ce sera extrêmement compliqué de renverser la tendance à la désyndicalisation ; et d’autres formes d’organisation des travailleurs pourraient apparaître afin de remplacer les syndicats en ce qui concerne la représentation et les services offerts à la prochaine génération de travailleurs », met en garde Kurt Vandale dans la conclusion de son étude.

Pour aller plus loin :

Toutes les actualités

Contact

Kurt Vandaele Chercheur senior kvandaele@etui.org

Publications associées