European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > L'ETUI > Gouvernance

Gouvernance

L’Institut syndical européen est une association internationale sans but lucratif (AISBL).

L’organe de direction suprême de l'ETUI, tel que défini dans ses statuts, est l’Assemblée générale. Elle comprend l’ensemble des membres de la Confédération européenne des Syndicats (CES) et se réunit au moins une fois par an pour fixer les objectifs généraux de l’Institut, y compris la nomination et la révocation des membres du Comité de direction, les amendements des statuts et l’adoption des budgets et des comptes annuels.

Le Comité de direction se compose de 28 membres de la CES élus par l’Assemblée générale ( voir liste des membres). Il se réunit au moins deux fois par an. Cet organe de direction représente l’Institut et est investi de larges pouvoirs lui permettant d’exécuter toutes les tâches et démarches administratives relatives à l’Institut ne relevant pas de la compétence de l’Assemblée générale.

L’Assemblée générale et le Comité de direction sont présidés par Laurent Berger, Président de la CES.

Le Comité des directeurs est composé de Luca Visentini, Secrétaire général de la CES, Peter Scherrer, Secrétaire général adjoint de la CES et membre de la CES en charge de l’Institut, Philippe Pochet, Directeur général de l’ETUI, Maria Jepsen, Directrice du département Recherche, Vera dos Santos Costa, Directrice du département Formation et Olga Barth, Directrice administrative et financière de l’Institut. Cet organe gère les affaires courantes de l’Institut et prépare les documents devant être validés par le Comité de direction et l’Assemblée générale.

Le programme de travail de l’ETUI est établi chaque année sur la base d’une consultation approfondie conduite auprès du Groupe consultatif de l’ETUI et du Secrétariat de la CES concernant les priorités générales. Un projet de programme de travail tenant compte de ces priorités est rédigé par le personnel de l’ETUI et approuvé par le Comité des directeurs. Ce document est ensuite soumis au Comité de direction pour validation, puis finalement débattu et adopté par l’Assemblée générale.

Publications associées