European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Publications > Policy Briefs > European Economic, Employment and Social Policy > Comparaison du travail dans les multinationales et les en...



European Economic, Employment and Social Policy

Comparaison du travail dans les multinationales et les entreprises nationales – mythe et réalité

Maarten van Klaveren et Kea Tijdens (AIAS, Amsterdam), Denis Gregory (TURU, Oxford)

Date de publication : 2013

Nombre de pages : 7

Auteur(s) :

Maarten van Klaveren et Kea Tijdens (AIAS, Amsterdam), Denis Gregory (TURU, Oxford)

Les trois auteurs de ce policy brief ont cherché à savoir si les entreprises multinationales (EMN) offraient de meilleures conditions d'emploi que les entreprises nationales. En utilisant les données de l'enquête internet sur les salaires (www.wageindicator.org), ces chercheurs ont comparé les salaires, les conditions de travail et la qualité de l’emploi, le temps de travail, les possibilités de formation, et les relations professionnelles sur le lieu de travail dans les ENM et les entreprises nationales.

Les conclusions de cette étude montrent que, pour certains États membres de l'UE et certains secteurs, travailler pour une multinationale offre un environnement professionnel plus favorable qui se traduit par des salaires plus élevés, de meilleures possibilités d’avancement et de formation, ainsi que des relations professionnelles au sein d’établissements où il y a une plus forte présence syndicale. D'autre part, les aspects négatifs du travail dans les entreprises multinationales sont notamment un plus grand nombre d’heures de travail et en partie non rémunéré, des niveaux de stress élevés et la pression constante d’une réorganisation sans cesse réitérée.

Dernier aspect mais non des moindres, le policy brief formule quelques recommandations pertinentes d’orientation politique pour les syndicats et les comités d'entreprise européens.

Collection: 1/2013
ETUI, Bruxelles, ISSN 2031-8782 (pdf)

Téléchargement gratuit