European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Reforms Watch > Denmark > Danemark : une politique d'intégration réussie sur le mar...

Denmark

16 avril 2018

Danemark : une politique d'intégration réussie sur le marché du travail attaquée par les populistes

Un programme d'intégration des réfugiés sur le marché du travail, créé après la conclusion d'un accord tripartite entre les partenaires sociaux et le gouvernement, est sérieusement menacé. Ce programme aide les réfugiés à trouver un emploi rémunéré en combinant formation professionnelle et stages et permet aux municipalités de réaliser des économies substantielles. Le parti populiste veut se débarrasser du programme en échange de son appui à des propositions de réduction d'impôts.

Les partenaires sociaux et le gouvernement ont convenu en 2016 de créer un programme de formation professionnelle pour les réfugiés (integrationsgrunduddannelse, IGU). Au début, l’adhésion à ce programme s’est faite lentement. Cependant, après une période de lancement, on a pu constater un afflux croissant de réfugiés participant aux programmes d’intégration par la formation en entreprise. Plus de 500 réfugiés ont trouvé un emploi au sein de l'IGU au cours des six premiers mois de 2017. Les partenaires sociaux ont exprimé leur satisfaction après un an de fonctionnement. Ils sont convaincus que, d'ici un an, beaucoup plus de réfugiés seront inscrits au programme d’intégration par la formation professionnelle.

Le programme d’intégration par la formation professionnelle de 3 ans permet aux réfugiés d'entrer sur le marché du travail par le biais de stages en entreprises. L'IGU combine un stage et une formation professionnelle avec une mise à niveau des compétences linguistiques et devrait guider les réfugiés vers un emploi effectif. Le module de formation de base visant l’intégration est un mélange de formation théorique (en classe) et de participation sur le lieu de travail. L'accord prévoit davantage de possibilités pour les entreprises de recruter des réfugiés sans qualifications et avec un faible niveau de productivité, dans des fonctions qui ne sont pas soumises au salaire minimum conventionnel. Parallèlement, un système de primes en espèces a été introduit pour les entreprises privées qui emploient des réfugiés dans des emplois ordinaires non subventionnés.

Des évaluations récentes ont montré clairement que le programme IGU offre des avantages économiques considérables pour les 92 municipalités du pays. Les villes réalisent des économies substantielles lorsque les réfugiés perçoivent un revenu par l'intermédiaire de l'IGU au lieu du revenu de l’Etat pour les réfugiés. Bien que les différents programmes d'emploi connaissent différents degrés de succès, le modèle de l'IGU est solide du fait que les entreprises privées sont généralement responsables du paiement des salaires des participants.

Les partis conservateurs, comme le parti populaire danois anti-immigration, ont fortement critiqué ce système. Le Parti populaire a annoncé qu'il souhaitait que le programme IGU soit  retiré des dispositions en matière d’immigration en échange de son soutien à des propositions de réduction d'impôts du gouvernement.

Toutes les actualités