European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Reforms Watch > Estonia > Estonie : reprise des négociations tripartites - première...

Estonia

14 novembre 2018

Estonie : reprise des négociations tripartites - premières discussions sur les moyens de réduire l'écart de rémunération entre les femmes et les ho...

Les négociations tripartites entre le gouvernement estonien et les partenaires sociaux du pays ont été restaurées, le gouvernement souhaitant impliquer plus régulièrement les représentants des travailleurs et des employeurs dans ces discussions. La pratique de la négociation, même en cas de désaccord, s'est améliorée, selon les principaux acteurs. Il semblerait que les structures tripartites aient été rétablies sous l’influence positive de l'UE.

Au printemps 2018, le gouvernement a indiqué dans son rapport sur le semestre européen adressé à la Commission européenne, que son intention était d’impliquer davantage les partenaires sociaux et d’autres groupes d'intérêt, ainsi que le grand public, dans les processus décisionnels. La participation des partenaires sociaux à l'élaboration des politiques devait toutefois être améliorée et des voix se sont élevées en faveur de processus de consultation tripartites plus formels.

Cela a abouti en mai 2018 au rétablissement des réunions formelles du dialogue social tripartite. Lors de ces réunions, le gouvernement et les partenaires sociaux ont convenu de discuter de thèmes relatifs au travail et à la politique sociale. Comme l'ont fait remarquer les observateurs des relations professionnelles, la dernière fois qu'une telle réunion a eu lieu, c'était il y a plus d'une décennie, en 2002. Au cours de la réunion de mai, les participants provenant de la confédération syndicale EAKL, de la confédération patronale ETTK et des représentants gouvernementaux de haut niveau, dont le Premier ministre, ont discuté de sujets tels que le développement de la démocratie au travail et les questions liées aux impôts sociaux et aux travailleurs étrangers. Il a été convenu que ces réunions devraient avoir lieu plusieurs fois par an, la prochaine étant prévue pour septembre 2018.

La réunion de septembre 2018 a de nouveau été consacrée à plusieurs questions liées au marché du travail. Les moyens de réduire l'écart de rémunération entre les genres ont fait l’objet d’une attention particulière. Avec un écart de rémunération entre les femmes et les hommes qui reste l'un des plus importants de l'UE, le but est de prendre plusieurs mesures pour réduire cet écart, car il compromet le développement équilibré de la société et de l'économie. Le gouvernement a indiqué entre autres que l'Inspection du travail va commencer à exercer un contrôle du respect du principe de l'égalité salariale par les employeurs du secteur public. Par ailleurs, les modifications apportées au système de congé parental donneront aux citoyens la possibilité de participer au marché du travail avec une plus grande flexibilité que jusqu'à présent. La prochaine réunion tripartite est prévue pour janvier 2019.

Dans une évaluation des pratiques du pays en matière de dialogue social (publiée fin 2016), les représentants syndicaux ont indiqué que le dialogue social entre le gouvernement et les différentes organisations syndicales représentatives s'était détérioré pendant la crise économique. Depuis la reprise économique, les partenaires sociaux se sont impliqués plus activement dans le dialogue social. L'EAKL et l'ETTK ont toutes deux participé à plusieurs organes, tels que le conseil de surveillance du Tööötukassa (Fonds estonien pour l'emploi) et le conseil du Fonds estonien d'assurance maladie. Les groupes de discussion qui ont participé à l'évaluation ont constaté que le dialogue social est passé d'un dialogue contrasté à des négociations de coopération.

Toutes les actualités