European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Reforms Watch > Finland > Finlande: le centre-gauche vainqueur des élections veut p...

Finland

16 mai 2019

Finlande: le centre-gauche vainqueur des élections veut préserver le système de sécurité sociale et défaire les réformes de travail impopulaires

Le marché du travail et les problèmes socio-économiques sont au sein du débat pour créer une nouvelle coalition gouvernementale en Finlande. Le parti social-démocrate, en charge des négociations, cherche à défaire plusieurs réformes adoptées par le gouvernement sortant. En théorie, ces propositions devraient recevoir un soutien suffisant, étant donné que la majorité des parlementaires nouvellement élus sont d’anciens syndicalistes.

Lors des élections, aucun parti n’a obtenu plus de 20% des votes et les divisions sont fortes au sein des partis traditionnels sur le futur du système de sécurité sociale, laissant l’avenir politique de la Finlande dans une perspective plutôt floue. Le parti de centre-gauche SDP a la responsabilité de former un gouvernement, probablement avec les partis de gauche et de centre-droit. Le SDP veut préserver le système socio-économique et de sécurité sociale en augmentant les impôts, alors que la droite cherche à réduire les coûts. Le Parlement nouvellement élu devrait en principe partager ces idées car, selon des sources syndicales, la majorité des députés élus, du spectre politique en entier, sont d’anciens syndicalistes.

Le dirigeant du SDP, Antti Rinne, ancien responsable syndical, a promis d’augmenter les impôts pour financer la sécurité sociale, mais aussi de lutter contre les inégalités économiques, qui, a-t-il déclaré, ont augmenté sous la coalition de centre-droit sortante. Lors de son discours du 1er mai, il a clairement suggéré de défaire les récentes réformes impopulaires sur le travail. En ce sens, il s’est référé au fameux contrat social du gouvernement sortant, à travers lequel le gouvernement a transféré certaines cotisations sociales des employeurs aux employés, allongé le temps de travail et réduit les jours de congés dans le secteur public. Le but était de doper la compétitivité des entreprises par la réduction des coûts du travail. Rinne a aussi réaffirmé son intention d’introduire une augmentation de 100 euros pour les pensions de retraites les plus basses.

Le SDP a débuté la première orientation autour des débats de coalition avec une liste de questions couvrant 11 secteurs clés pour tous les groupes parlementaires. La liste des sujets clés a pour principaux thèmes l’égalité, les dépenses d’éducation et l’économie. Ces thèmes ont été centraux lors de la campagne électorale. Ils sont au cœur du programme électoral, dans un contexte de réductions drastiques du budget de l’éducation et d’augmentation des inégalités. L’amélioration des services publics et des prestations sociales, grâce à une hausse des impôts ou une réduction budgétaire dans d’autres domaines, constitue l’un des autres thèmes importants. Le mouvement syndical prête attention aux sujets liés à l’emploi et au marché de l’emploi, autrement dit à la volonté de coopérer sérieusement avec les syndicats de travailleurs et d’employeurs, et au maintien de conventions collectives universellement contraignantes.

Toutes les actualités