European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Reforms Watch > Greece > Grèce : une nouvelle convention collective générale de tr...

Greece

28 avril 2017

Grèce : une nouvelle convention collective générale de travail pour 2017

Les partenaires sociaux au niveau national ont signé, le 30 mars, une nouvelle convention collective nationale générale de travail dans un contexte dominé par les négociations avec les créanciers internationaux (l'Union européenne et le Fonds monétaire international). Il entre en vigueur rétroactivement au 1er janvier 2017 pour une durée d’un an.

Même si les créanciers ont demandé de réduire certains avantages, les partenaires sociaux ont unanimement décidé de maintenir les droits accordés par les précédentes conventions collectives nationales générales, notamment le bonus de mariage, le bonus pour enfants, le bonus de travail dangereux et le bonus d'études, dont bénéficient les salariés qui reçoivent le salaire minimum. Mais pour l’essentiel les négociations ont été conclues sous la pression des créanciers, ce qui n'a pas permis à la principale confédération syndicale GSEE d’obtenir à ce que le salaire minimum de passe de 683 à 751 euros pour retrouver son niveau antérieur à la crise, ce qui était pourtant une promesse du gouvernement (v. communiqué GSEE). Cependant, dès lors que le gouvernement décidera, comme il s’y était engagé, de laisser aux partenaires sociaux la liberté de fixer le salaire minimum, ces derniers s’engagent à ouvrir immédiatement des négociations. Par ailleurs, les partenaires sociaux envisagent d’ouvrir des négociations sur les discriminations ou la lutte contre le travail illégal et le racisme. Les syndicats sont mécontents de cet accord obtenu sous la contrainte, ce qui laisse envisager des troubles dans les prochains mois.

Toutes les actualités