European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Reforms Watch > Ireland > Irlande : l'État-providence, les chocs sur les revenus et...

Ireland

25 septembre 2018

Irlande : l'État-providence, les chocs sur les revenus et les inégalités

Une évaluation approfondie du système de protection sociale en Irlande a permis de conclure qu'un système progressif d'imposition et de prestations de chômage peut contribuer à des résultats positifs pour les revenus des ménages et la réduction des inégalités de revenus. Pendant la crise irlandaise, le système semble avoir protégé le marché du travail contre les chocs sur les revenus.

Plusieurs rapports intéressants ont été publiés sur les effets des politiques d'austérité qui mettent en lumière le rôle de l'État-providence en Irlande. Dans une étude comparative de l'IZA, il est avancé que les stabilisateurs automatiques, tels que les systèmes fiscaux progressifs et les allocations de chômage, amortiront les chocs de revenus. Les indemnités de chômage représentent une proportion nettement plus élevée des dépenses totales de protection sociale en Irlande (et en Espagne) que dans les autres pays analysés dans l'étude (Grèce, Italie et Portugal), en particulier pendant la récession. Avec un taux de chômage de 4,5% avant la crise, l'Irlande a consacré 8 à 9% de son budget des dépenses sociales à l'aide aux chômeurs. Le pays a également consacré une part nettement plus importante de son budget de protection sociale à l'aide aux familles et aux enfants que les autres pays, une tendance qui s'est maintenue tout au long de la récession.

Il est intéressant de noter que, contrairement aux tendances internationales, l'inégalité des revenus en Irlande est restée globalement stable. Au cours des 30 dernières années, le revenu disponible des ménages a fortement augmenté, tant en période d'expansion que de récession. En conséquence, les ménages irlandais à revenu faible, moyen et élevé ont tous connu une croissance substantielle de leurs revenus - contrairement à la croissance lente et inégale observée au Royaume-Uni et aux États-Unis. L'Irlande se rapproche maintenant de la moyenne de l'OCDE en matière d'inégalité des revenus. Selon un document de l'Institut de recherche économique et sociale (Economic and Social Research Institute) publié en juillet 2018, les systèmes sociaux et fiscaux ont joué un rôle clé dans cette tendance positive. Les taux de prestations d'aide sociale ont augmenté au moins au même rythme que les salaires entre 1987 et 2014, de sorte que la croissance des faibles revenus suit le rythme de la croissance plus générale des revenus. Les modifications apportées à la fiscalité et à l'aide sociale, en plus de l'indexation des salaires, ont entraîné des gains qui ont été plus importants pour les personnes aux revenus les plus faibles. Une grande partie de ces effets résulte de la mise en œuvre des recommandations de la Commission des affaires sociales (Commission on Social Welfare, 1986), qui a relevé les taux de prestation des régimes dont les niveaux étaient les plus bas. L'étude conclut que, à long terme, l'ajustement des paramètres de la fiscalité et du bien-être a été en phase avec la croissance des salaires ou légèrement supérieur à celle-ci. Le "freinage  fiscal" n'a donc pas réduit les revenus des personnes ayant un emploi, et a contribué à fournir un revenu plancher aux personnes dépendantes de l'aide sociale, qui a au moins suivi le rythme de la croissance générale des revenus.

Déjà dans le rapport de 2017, l'Institut notait que, si l'inégalité des revenus avait augmenté dans de nombreux pays de l'OCDE, l'expérience de l'Irlande était tout à fait différente, même si la récession profonde et prolongée avait entraîné une baisse substantielle générale du revenu des ménages. L'analyse a révélé que les systèmes fiscaux et sociaux avaient joué un rôle clé en évitant que l'inégalité accrue des revenus aille de pair avec une inégalité accrue du revenu disponible des ménages. Les systèmes d'imposition et de transferts progressifs ont permis une certaine "stabilisation automatique" face à l'accroissement des inégalités et les prestations sociales ont contribué à amortir le choc du chômage. De plus, si l'inégalité des rémunérations augmente, le régime fiscal progressif a atténué leur impact sur le salaire net. Le rôle joué par le système progressif d'imposition et de protection sociale semble donc avoir été crucial pour aider l'Irlande à éviter l'accroissement des inégalités de revenus observé dans de nombreux autres pays.

Toutes les actualités