European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Reforms Watch > Romania > Les réformes des retraites en Roumanie: résumé

Les réformes des retraites en Roumanie: résumé

Le système public des assurances sociales est prédominant et vise toutes les personnes exerçant une activité professionnelle (salariée ou indépendante) qui sont couvertes contre les risques maladie, maternité, invalidité, vieillesse et décès. Le régime public de retraites est un système général et obligatoire, fondé sur le principe de la répartition.

  • Le montant de la pension est lié aux revenus du bénéficiaire et à la durée d'affiliation (d'assurance).
  • Les personnes nées après le 1er juillet 1971, assurées dans le système public de pensions, sont tenues d'adhérer à une caisse de retraite complémentaire privée (2e pilier) qui fonctionne selon le principe de la capitalisation.
  • Le mode de calcul des pensions d'assurance vieillesse suppose la prise en compte de tous les revenus professionnels de l'assuré : ses revenus mensuels bruts sont divisés par le salaire moyen brut. Les résultats sont additionnés pour déterminer la moyenne annuelle, dénommée « points annuels ». Ceux-ci sont additionnés et le résultat est divisé par la durée d'assurance de trente-cinq ans pour les hommes et de trente ans (et cinq mois, pour l'année 2016) pour les femmes. Le résultat final est multiplié par une valeur établie par la loi, étant à présent de 871,70 lei (qui équivaut à environ 200 euros).
  • Pour pouvoir prétendre à une pension de retraite, la loi impose deux conditions cumulatives : l'âge de la retraite (65 ans pour les hommes et 60 ans pour les femmes) et une durée minimale de quinze ans d'assurance. L'âge de la retraite devrait atteindre 63 ans pour les femmes en 2030. Si les deux conditions sont remplies, le contrat de travail de l'assuré cesse de plein droit.
  • Pour bénéficier d'une retraite à taux plein, le salarié doit avoir été assuré durant trente-cinq ans (hommes) ou trente ans (femmes); pour les femmes, cette durée devrait atteindre trente-cinq ans à compter de 2030.
  • Une pension de retraite anticipée peut être octroyée cinq ans avant d'atteindre l'âge légal de la retraite si l'assuré a dépassé la durée de cotisation de plus de huit ans. Si cette condition n'est pas remplie, une pension de retraite anticipée partielle est payée sur demande, dont le montant est diminué d'au maximum 0,50 % par moins d'anticipation.
  • Une loi de juillet 2016 a améliorée la situation des bénéficiaires de la pension de retraite anticipée partielle, prévoyant la diminution à taux variable (entre 0,15 et 0,50%) par mois d'anticipation (par rapport à 0,75% auparavant) du montant de la pension de retraite jusqu'à l'accomplissement de l'âge légal de la retraite.