European Trade Union Institute, ETUI.

L'entreprise durable

Au cours des deux dernières décennies, la réflexion sur la gouvernance d'entreprise a été dominée par la conception d'une entreprise axée sur la valeur pour l’actionnaire «shareholder value ». Dans cette perspective, le marché des actions est considéré comme le meilleur indicateur de la valeur d'une entreprise. Par ailleurs, une rémunération fondée sur des actions constitue la manière la plus efficace de récompenser les directions d’entreprise. Cependant, de nombreux chercheurs et responsables politiques estiment à présent que ce paradigme de la « shareholder value » a été l'une des causes principales de la crise financière, et ils recherchent une alternative.

Les membres du GoodCorp research network ont développé le concept de l'entreprise durable comme une alternative au modèle de l'entreprise dominée par la «shareholder value ». L'entreprise durable se caractérise par six éléments essentiels :

  • Le principe directeur de l'entreprise durable repose sur une conception multidimensionnelle de la durabilité et la recherche de valeur pour les parties prenantes.
  • Conformément à ce principe directeur, l'entreprise durable se fixe une série d'objectifs de durabilité et une stratégie détaillée pour les atteindre.
  • Les parties prenantes, en particulier les travailleurs, sont impliquées dans le processus décisionnel au sein de l'entreprise durable. Cette implication peut s'effectuer via un certain nombre de mécanismes, notamment la représentation des travailleurs au niveau des conseils d'administration ou de surveillance, les comités d'entreprise européens, la négociation collective et l'existence de conseils consultatifs des parties prenantes dans les entreprises.
  • L'entreprise durable adopte un système de reporting soumis à vérification externe sur ses performances financières et non financières (environnementales, sociales, etc.), qui permet de mesurer les progrès dans la réalisation des objectifs de durabilité.
  • Au sein de l'entreprise durable, des incitations financières sont mises en place pour favoriser la durabilité. Dans ce cadre, il est essentiel qu’une partie de la rémunération des dirigeants soit liée à la réalisation des objectifs de durabilité.
  • Une part importante du capital de l'entreprise est détenue par des investisseurs à long terme responsables et préoccupés non seulement par le rendement financier, mais aussi par l'impact social et environnemental de leurs investissements.

Contact

Sigurt Vitols Chercheur associé svitols@etui.org

Publications associées