European Trade Union Institute, ETUI.

Actualités

28/05/2019

QD85 : Le burn-out est un phénomène lié au travail

WHO headquarter

Réunie du 20 au 27 mai 2019 à Genève pour sa 72e session, l’Assemblée mondiale de la santé a pris une décision qui fera date. S’appuyant sur les conclusions d’experts de la santé, elle vient en effet de déclarer le burn-out comme "un phénomène lié au travail" ouvrant ainsi la voie à la classification internationale des maladies de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans cette nomenclature de référence, sous le nom de code "QD85", le burn-out rejoint la section consacrée aux "problèmes associés à l’emploi ou au chômage".

Lire la suite

10/05/2019

Pesticides : la Commission européenne accusée de maintenir des produits dangereux sur le marché européen

agriculture

De hauts fonctionnaires de la Commission européenne ont manoeuvré pour affaiblir les critères de définition des perturbateurs endocriniens et favoriser le maintien sur le marché européen de pesticides dangereux. C'est ce que révèlent plus de 600 documents confidentiels obtenus par l'ONG Pesticide Action Network (PAN) après deux années de procédures devant la Cour justice de l’Union européenne.

Lire la suite

23/04/2019

France : lien entre conditions de travail et suicides

carte des suicides au travail

3,8 % des personnes en situation d’emploi en France déclarent avoir envisagé de se suicider au cours des douze derniers mois.

Lire la suite

18/04/2019

Un guide pour mettre les lieux de travail à un régime "de-tox"

Le Center for Progressive Reform (CPR) vient de publier un nouveau guide pour un environnement de travail débarrassé des substances toxiques.

Lire la suite

15/04/2019

Le Vietnam interdit le glyphosate

Le Vietnam a décidé d’interdire tous les herbicides contenant du glyphosate. Il s’agit d’un nouveau coup dur pour le Roundup, produit phare de la multinationale Monsanto, devenue propriété du géant de l’agrochimie Bayer.

Lire la suite

2/04/2019

Etats-Unis : la multinationale Bayer-Monsanto condamnée à verser plus de 80 millions de dollars à une victime du glyphosate

Glyphosate

Le 27 mars, un tribunal fédéral américain de San Francisco (Californie) a condamné la multinationale Bayer-Monsanto à verser plus de 80 millions de dollars à Edwin Hardeman. Le jury s’est prononcé à l’unanimité. La somme correspond à l’indemnisation ordinaire d’un montant de plus de 5 millions de dollars pour les dommages subis ou prévisibles et à des dommages punitifs de 75 millions de dollars pour le comportement particulièrement grave de Monsanto. Le jury n’a pas uniquement condamné l’absence d’information. Il s’est prononcé sur le lien de causalité entre le cancer et le pesticide et a considéré que ce dernier était un facteur substantiel à l’origine de la maladie. Pour les jurés, il n’y a pas de doute en ce qui concerne le fait que Monsanto était conscient des risques et a décidé délibérément de ne pas en informer les acheteurs.

Lire la suite

26/03/2019

La Cour de justice condamne le manque de transparence de l’agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) dans l’affaire du glyphosate

Le 7 mars, le Tribunal de la Cour de justice de l’Union européenne a annulé les décisions de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) refusant l’accès aux études de toxicité et de cancérogénicité de la substance active glyphosate dans le cadre du système européen de régulation des pesticides (« produits phytospharmaceutiques »).

Lire la suite

26/03/2019

La Cour de justice annule l’autorisation accordée par la Commission à la mise sur le marché de substances cancérogènes

Le 7 mars, le Tribunal de la Cour de justice de l’Union européenne a annulé l’autorisation accordée par la Commission européenne pour la mise sur le marché de chromates alors que des alternatives permettent de se passer de ces agents cancérigènes.

Lire la suite

21/02/2019

Le plastique : crise de la santé humaine

Une coalition d'ONG dirigée par le Centre pour le droit international de l'environnement (CIEL) vient de publier un rapport qui révèle que le plastique est responsable d'une crise sanitaire qui se cache sous nos yeux. À ce jour, la recherche sur les impacts du plastique sur la santé humaine s'est concentrée sur le cycle de vie du plastique, souvent sur un des produits, des processus ou une des voies d'exposition. Cette approche ne tient pas compte du fait que des impacts importants, complexes et croisés sur la santé humaine se produisent à toutes les étapes du cycle de vie du plastique: de l'extraction de combustibles fossiles à l'utilisation par les consommateurs, en passant par l'élimination et au-delà. Selon le rapport, les incertitudes et les lacunes dans les connaissances entravent souvent la réglementation et empêchent les travailleurs, les consommateurs et les décideurs de prendre des décisions éclairées. Cependant, les impacts sur la santé tout au long du cycle de vie du plastique sont indéniables et justifient une approche de précaution.

Lire la suite

19/02/2019

Burn-out : face à l’épidémie, la Belgique lance un projet pilote

En Belgique, le stress et le burn-out sont responsables d’un tiers du nombre total de jours d’absence. En outre, l’augmentation des maladies psychiques (dont le burn-out et la dépressions) y explique pour une large part l’augmentation du nombre d’invalidités. C’est sous la pression de ce constat économico-sanitaire préoccupant, qu’en janvier 2019, l’Agence Fédérale pour les Risques professionnels (Fedris) a démarré un projet pilote sur le burn-out.

Lire la suite