European Trade Union Institute, ETUI.

Actualités

6/12/2018

Femmes, travail et cancer, pourquoi ce lien n'est-il pas reconnu ?

Conference panel

Le cancer constitue la première cause de mortalité liée au travail au sein de l'UE et est à l’origine de 100.000 décès évitables chaque année. La plupart des recherches et des politiques sur les causes et la prévention de cette maladie partent encore de la représentation que ce sont principalement les hommes qui en sont touchés, même si une proportion croissante de victimes du cancer sont à présent des femmes. La nécessité de réorienter les priorités de recherche et de mieux aborder la prévention sur le lieu de travail afin de refléter la réalité des risques professionnels a fait l'objet de la conférence de l’ETUI organisée à Bruxelles les 4 et 5 décembre.

Lire la suite

29/11/2018

Les 21 et 22 novembre derniers s'est tenue à Londres la deuxième réunion du Réseau UNI Amazon Mondial

treated like a robot

Les 21 et 22 novembre derniers s’est tenue à Londres la deuxième réunion de l’Alliance Mondiale Amazon organisée par Uni Commerce en coopération avec la Fondation Friedrich Ebert sur le thème « Codétermination et normes de travail dans les entreprises transnationales – aspirations et réalité @Amazon ». Cette réunion rassemblait 67 personnes venant de 17 pays et 3 continents (Europe, Amérique et Australie), incluant des travailleurs d’Amazon, des responsables syndicaux des secteurs de la logistique, des postes et du commerce et des chercheurs. Les participants, qui se réunissaient pour la deuxième fois, avaient un slogan commun adressé à l’entreprise : « Nous ne sommes pas des robots ».

Lire la suite

29/11/2018

Un nouveau numéro d’Hesamag pour faire sortir de l’ombre les cancers professionnels

HesaMag 18 - Cancer et travail : sortir de l’invisibilité

Les cancers tuent 1,3 million de personnes dans l’Union européenne chaque année. Au moins 100.000 de ces décès sont attribuables à des cancers causés par le travail d’après l’Organisation internationale du travail (OIT). L’impact du travail sur les cancers est au centre du dernier numéro d’HesaMag, le magazine de l’ETUI sur les conditions de travail, la santé et la sécurité.

Lire la suite

21/11/2018

Révision de la directive sur les agents cancérogènes : le Parlement européen veut renforcer la protection des personnels de la santé

Le 20 novembre, la Commission affaires sociales du Parlement européen a voté des amendements concernant la troisième phase de la révision de la directive sur la protection des travailleurs contre les agents cancérogènes et mutagènes. Les amendements ont obtenu autour de 85% des voix. Ils résultaient de compromis négociés entre les différents groupes politiques du Parlement. Sur deux points importants, les amendements améliorent les propositions initiales présentées par la Commission européenne.

Lire la suite

20/11/2018

Fermeture de salons à ongles à Bruxelles

19 ongleries installées dans une galerie du centre de Bruxelles ont fait l’objet d’un contrôle de la part de différents services d’inspection le 15 novembre 2018. Dix d’entre elles ont été fermées pour travail au noir ainsi qu’emploi de travailleurs en situation illégale en Belgique. Sur les 68 personnes contrôlées, 18 n’étaient pas déclarées et 12 étaient en séjour illégal. Deux dossiers ont été ouverts pour traite des êtres humains concernant deux jeunes âgés de 17 ans exploités par leur employeur, indique vendredi le parquet de Bruxelles.

Lire la suite

19/11/2018

France: les ouvriers intérimaires plus exposés aux risques professionnels que l’ensemble des ouvriers

Les ouvriers intérimaires sont plus exposés aux risques professionnels que l’ensemble des ouvriers. C’est ce que révèle une nouvelle étude de la Dares, le service d’études et de statistiques du ministère français du travail. Les ouvriers intérimaires sont très fortement exposés à des contraintes physiques dans leur travail : ils sont 22 % à manipuler des charges lourdes plus de 20  heures par semaine, contre 12 % pour l’ensemble des ouvriers. Toutefois, les seules expositions physiques plus présentes pour les ouvriers intérimaires sont le travail répétitif plus de dix heures par semaine (29 % sont concernés contre 21 % pour l’ensemble), ainsi que les vibrations des membres supérieurs (bras, épaules) qui concernent 7 % des ouvriers intérimaires, contre 6 %, ces différences étant significatives toutes choses égales par ailleurs.

Lire la suite

19/11/2018

Canada: rapports alarmants sur les cancers du sein parmi les travailleuses de la douane

Jane McArthur, une doctorante en sociologie de l’université de Windsor a documenté de l’ordre de 10 à 20 cas de cancer du sein parmi les travailleuses du service de douane du pont Ambassador.

Lire la suite

22/10/2018

Canada : les syndicats se réjouissent des règlements sur l’interdiction de l’amiante

Les syndicats du Canada félicitent le gouvernement fédéral pour l’introduction de règlements visant à interdire l’importation, l’exportation, la fabrication, la vente et l’utilisation de l’amiante et de produits contenant de l’amiante. Les règlements, annoncés en décembre 2016, entreront en vigueur le 30 décembre 2018.

Lire la suite

17/10/2018

Patronat et syndicats demandent à la Commission d'inclure les reprotoxiques dans la directive sur les cancérogènes et mutagènes au travail

Le 16 octobre, l'industrie chimique et les syndicats européens ont convenu que les travailleurs de l'Union européenne (UE) devaient être mieux protégés contre les risques liés à l'exposition à des substances toxiques pour la reproduction. Dans une déclaration commune, la Confédération européenne des syndicats (CES), industriAll Europe, la Fédération européenne des employeurs de l'industrie chimique (ECEG) et le Conseil européen de l'industrie chimique (Cefic) demandent à la Commission européenne d'étendre le champ d’application de la directive relative à la protection des travailleurs contre les agents cancérogènes et mutagènes aux substances toxiques pour la reproduction.

Lire la suite

12/10/2018

REACH : une ONG dénonce la mauvaise qualité des dossiers d’enregistrement

32% des substances chimiques produites ou importées depuis 2010 dans l’Union européenne dans des quantités supérieures à 1.000 tonnes par an ne respectent pas la réglementation REACH, affirme le Bureau européen de l’environnement (EEB), en s’appuyant sur une étude conjointe de de l'Institut fédéral allemand pour l’évaluation des risques (Bundesinstitut für Risikobewertung, BfR) et de l’Agence allemande de l’environnement (UBA).

Lire la suite