European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité - Conditions de travail > Actualités > Amiante : peine plus lourde en appel pour l'ex-patron d'E...

Actualités

10 juin 2013

Amiante : peine plus lourde en appel pour l'ex-patron d'Eternit

Le milliardaire suisse Stephan Schmidheiny, ex-dirigeant d'Eternit Italie, a été condamné le 3 juin à 18 années de prison ferme par la cour d'appel de Turin. En première instance, il avait été condamné à 16 ans de prison pour avoir provoqué la mort de près de 3.000 personnes, ouvriers ou riverains des usines d'Eternit en Italie, après leur exposition aux fibres d'amiante. La cour d'appel a également ordonné l'indemnisation à hauteur de 30.000 euros de toutes les personnes qui ont été exposées à l'amiante, même si celles-ci ne sont pas encore malades.

Stephan Schmidheiny a annoncé dans un communiqué qu'il allait porter le jugement devant la Cour de cassation d'Italie.

Les poursuites contre un autre ancien dirigeant d'Eternit Italie, le Belge Louis Cartier de Marchienne, également condamné en première instance ont été abandonnées à la suite de son décès en mai dernier.

Selon la presse suisse, la justice italienne envisage d’ouvrir une nouvelle procédure pour 200 Italiens qui ont travaillé dans les usines Eternit situées en Suisse, qui sont ensuite retournés en Italie où ils y sont morts à cause de l’amiante. Les plaintes déposées en Suisse contre les anciens dirigeants d’Eternit n'ont jamais abouti, la justice helvète invoquant le dépassement des délais de prescription.

Outre l'Italie, des procédures pénales contre Eternit sont en cours en France.

Sources: Journal de l'Environnement, ATS, swissinfo.ch

Toutes les actualités