European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité - Conditions de travail > Actualités > Etats-Unis et Australie reconnaissent le formaldéhyde com...

Actualités

21 août 2012

Etats-Unis et Australie reconnaissent le formaldéhyde comme cancérogène

L'agence australienne en charge de la santé et de la sécurité au travail, Safe Work Australia, a décidé début août de modifier la classification du formaldéhyde de cancérogène de catégorie 3 (preuves limitées d'un effet cancérogène) à cancérogène de catégorie 2 (peut causer le cancer par inhalation), basant sa décision sur une évaluation de 2006 par la Commission nationale d'évaluation et de notification des produits chimiques industriels (Nicnas).

En mai 2012, le programme national de toxicologie des États-Unis (United States’ National Toxicology Program) avait dans son 12e rapport sur les cancérogènes qualifié le formaldéhyde de "cancérogène reconnu pour l'homme" (known to be a human carcinogen). Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui est rattaché à l'OMS, considère également le formaldéhyde comme "cancérogène pour l'homme" (groupe 1).

Actuellement, le formaldéhyde est considéré par les règlements européens comme "cancérogène suspecté", selon les critères du règlement européen CLP de 2008 sur la classification et l'étiquetage des produits chimiques. En septembre 2010, à l'initiative des autorités françaises, une proposition de mise à jour de la classification européenne du formaldéhyde a été soumise à l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA), l'instance en charge de la gestion des aspects techniques, scientifiques et administratifs du règlement REACH.

Si le formaldéhyde était identifié au niveau européen comme cancérogène avéré pour l'homme, il serait sujet à des mesures réglementaires plus strictes, en particulier l'obligation de mesures de prévention plus sévères en ce qui concerne les usages professionnels, et notamment sa substitution dans la mesure du possible par des substances moins toxiques.

Le formaldéhyde est présent dans l'environnement intérieur car il est abondamment utilisé dans les matériaux de construction, l'ameublement et des produits de consommation courante.

Sources : www.environmental-expert.com, Anses   
Toutes les actualités