European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité - Conditions de travail > Actualités > Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail...

Actualités

2 mai 2017

Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail : la CES dénonce les inégalités en matière de santé et de sécurité au travail

Cette année, le mouvement syndical international a placé la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, célébrée tous les 28 avril, sous le thème de l'impact des discriminations sur la santé et la sécurité des travailleurs. La Confédération européenne des syndicats (CES) a transmis un message axé sur les risques rencontrés par certaines catégories spécifiques de travailleurs.

« Les travailleurs précaires, dans les petites et moyennes entreprises, les jeunes travailleurs, les travailleurs migrants et les travailleurs domestiques sont plus à risque que les employés permanents dans les plus grandes entreprises. Ceci est en partie dû au moindre niveau de formation, d’information et de représentation offert à ce type de travailleurs dans les entreprises plus petites », a dénoncé la CES dans un communiqué de presse.

L'organisation syndicale a pointé la situation dans le secteur de la construction : « Environ un tiers des ouvriers du bâtiment sont exposés à des substances très dangereuses telles que les agents cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques. De toutes les professions, ces travailleurs sont ceux dont la probabilité de mort prématurée est la plus élevée. »

Outre le secteur de la construction, la CES a également attiré l’attention sur certaines catégories de travailleurs particulièrement vulnérables à un large éventail de risques sur leur lieu de travail : «Les travailleurs migrants ont plus de troubles musculosquelettiques, de maladies de la peau et d'accidents au travail (...) Les jeunes travailleurs âgés de 15 à 24 ans sont particulièrement exposés à des risques de lésions corporelles (...) et les coiffeurs représentent 1% de l’ensemble de la main-d’œuvre mais 20% des femmes qui souffrent d’asthme lié au travail sont des coiffeuses.»

La CES a également critiqué le manque de reconnaissance du risque d'exposition pour les femmes enceintes à certaines conditions de travail (par exemple exposition à des agents chimiques, rayonnements ionisants, ondes électromagnétiques, stress, chaleur excessive, port de charges lourdes, bruit, etc.).

« La santé et la sécurité de chacun importent. Tout travailleur a droit à un environnement de travail sûr et sain. Personne ne devrait avoir à choisir entre son emploi et sa santé », a déclaré Esther Lynch, la secrétaire confédérale de la CES en charge du dossier santé et sécurité au travail.

Sur la base des données d'Eurostat, la CES estime que plus de 168 000 personnes meurent chaque année d'accidents et de maladies liées au travail et que plus de 3 millions d'accidents du travail (ceux résultant d'au moins quatre jours d'absence du travail) sont déclarés chaque année dans l'UE.

En savoir plus :

CES : Priorité à la santé et la sécurité de chacun, 27 avril 2017

Toutes les actualités