European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité - Conditions de travail > Actualités > L'OMS estime que les gaz d'échappement des moteurs diesel...

Actualités

28 juin 2012

L'OMS estime que les gaz d'échappement des moteurs diesel sont cancérigènes

Les gaz d'échappement des moteurs diesel sont désormais classés parmi les cancérogènes certains pour les humains par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui dépend de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).En 1988, le CIRC avait classé les émissions des moteurs diesel parmi les cancérogènes probables pour l'homme (groupe 2A). Les experts réunis à Lyon le 12 juin ont estimé qu'il y avait à présent suffisamment de preuves démontrant qu'une exposition aux gaz d'échappement de moteurs diesel est associée à un risque accru de cancer du poumon, pour classer ces gaz dans le groupe des cancérogènes certains pour les humains (Groupe 1)."Les preuves scientifiques sont irréfutables et les conclusions du groupe de travail ont été unanimes : les émanations des moteurs diesel causent des cancers du poumon", a déclaré le Dr Christopher Portier, le président du groupe de travail du CIRC qui s’est penché sur les émissions diesel. "Etant donné les impacts additionnels pour la santé des particules diesel, l'exposition à ce mélange chimique doit être réduite dans le monde entier", a-t-il ajouté.De surcroît, les experts ont noté une "association positive" avec un risque accru de cancers de la vessie sur la base d'éléments plus limités. D'importantes populations sont exposées quotidiennement dans le monde aux émissions des moteurs diesel non seulement par le biais des véhicules routiers, mais aussi par d'autres modes de transport (trains, bateaux, etc.) et par des générateurs d'électricité, rappelle le CIRC.En mars dernier, une étude épidémiologique menée dans le secteur des mines aux Etats-Unis avait estimé que les mineurs les plus fortement exposés aux gaz d’échappement diesel présentaient un risque trois fois plus élevé de mourir du cancer du poumon que leurs collègues les moins exposés.Près de 3 millions de travailleurs de 19 pays européens étaient en 1999 exposés aux émissions de moteurs diesel, selon la base de données Carex, qui recense les expositions professionnelles aux cancérogènes en Europe.

Sources : Le Monde, CIRC, Carex
Toutes les actualités