European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité - Conditions de travail > Actualités > La silicose frappe les ouvriers espagnols de l'industrie...

Actualités

5 mars 2014

La silicose frappe les ouvriers espagnols de l'industrie du quartz composite

De 2009 à 2012, 47 cas de silicose ont été diagnostiqués parmi les ouvriers de l'industrie de la pierre dans quatre municipalités de la province de Cadix (Andalousie). La silicose est une maladie pulmonaire provenant de l'inhalation et de l'accumulation de poussière de silice inorganique dans le poumon.

Les victimes, surtout des jeunes ouvriers, travaillaient dans des entreprises de fabrication et d'installation de plans de travail de cuisine à base de quartz composite, un matériau caractérisé par sa haute teneur en silice cristalline (de 70 à 90 %, comparés à 30 % dans le granit et 5 % dans le marbre). Le quartz composite est utilisé comme une alternative à la pierre naturelle traditionnelle depuis les années 1990.

Les ouvriers du secteur de la pierre ornementale des quatre municipalités où les premiers cas ont été découverts ont participé à une enquête. Selon les résultats, publiés en janvier dans International Journal of Occupational and Environmental Health (IJOEH), 224 travailleurs étaient exposés à ce risque en 2008, l'année où le taux d'emploi était le plus élevé dans cette industrie en Espagne.

L'enquête démontre également l'absence de mesures de prévention strictes dans les 12 entreprises familiales touchées : des machines à rideau d'eau, qui empêche la génération de la poussière lors de la découpe des plans de travail, étaient utilisées dans seulement 32 % des lieux de travail, dans 35 % des cas l'ouverture des fenêtres ou des portes ou la réalisation des tâches à l'extérieur étaient les deux seuls moyens de ventilation, et seulement 33 % des travailleurs utilisaient un équipement de protection individuel tel qu'un masque. L'enquête pointe également des lacunes en matière de surveillance de la santé : un tiers des travailleurs n'a jamais subi une radiographie de la poitrine.

La silice cristalline est l'une des dix nouvelles substances pour lesquelles le Comité consultatif européen pour la sécurité et santé au travail ("comité de Luxembourg") voudrait voir adopter une valeur limite d'exposition professionnelle (VLEP) contraignante au niveau communautaire dans le cadre de la révision de la directive Cancérogènes (2004/37/CE). Actuellement, la silice cristalline n'est pas couverte par cette directive.

En 2007, la Confédération européenne des syndicats a invité la Commission à reconnaître que la silice cristalline est un carcinogène pour l'homme et à adopter un VLEP contraignante pour elle au niveau communautaire.

En octobre dernier, la Commission européenne a présenté une communication annonçant le gel de toutes les mesures en santé et sécurité au travail actuellement à l'étude, y compris la révision de la directive Cancérogènes, jusqu'à la désignation d'une nouvelle Commission fin 2014.

En savoir plus :

  • IJOEH : Outbreak of silicosis in Spanish quartz conglomerate workers, January-March 2014. Abstract
Toutes les actualités