European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité - Conditions de travail > Actualités > Les syndicats sonnent l'alarme sur les nanos dans la nou...

Actualités

24 mars 2015

Les syndicats sonnent l'alarme sur les nanos dans la nourriture

Le 12 mars, l'UITA, la fédération internationale des syndicats de travailleurs employés dans la préparation et la production de nourriture et de boissons, a publié des recommandations politiques concernant l'utilisation croissante des nanomatériaux par l'industrie alimentaire.

"Des produits contenant des nanoparticules manufacturées sont introduits rapidement dans la production commerciale à chaque étape de la chaîne alimentaire, alors qu'aucun système spécifique approprié n'est en place afin d'évaluer les risques et de protéger les travailleurs, le public et l'environnement", a déclaré Ron Oswald, le secrétaire général de l' UITA.

Le syndicat, rejoint par un groupe d'ONG, est préoccupé par le fait que des nanomatériaux commencent à être employés dans les produits alimentaires courants, alors que les entreprises ne fournissent toujours pas des informations aux consommateurs leur permettant de savoir si leurs produits contiennent des nanomatériaux.

C'est particulièrement inquiétant parce qu'un nombre croissant d'études indiquent que l'ingestion de nanomatériaux manufacturés pourrait provoquer des problèmes de santé. Les organisations font remarquer que des nanoparticules de dioxyde de titane ont été trouvées dans des produits tels que les cacahuètes et le chewing-gum.

À la mi-février, le Réseau scientifique d'évaluation des risques liés aux nanotechnologies dans l'alimentation, qui dépend de l'Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA), avait remis son rapport annuel pour 2014.

Le rapport souligne les limites des méthodologies actuelles pour évaluer les effets toxiques des nanoparticules pénétrant dans l'organisme via la voie orale.

Des interrogations existent également au sujet des aspects techniques permettant de considérer qu'un matériau est un nanomatériau en vue d'un étiquetage réglementaire des aliments. L'EFSA a indiqué que le projet NanoDefine (FP7) devrait fournir d'ici à 2017 un schéma provisoire de test dans la perspective d'une réglementation permettant de distinguer les nanos des non-nanos.

En savoir plus :

Toutes les actualités