European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité - Conditions de travail > Actualités > Même à de faibles doses, l’exposition aux rayonnements ac...

Actualités

21 juin 2015

Même à de faibles doses, l’exposition aux rayonnements accroît le risque de décès par leucémie chez les travailleurs du nucléaire

Une étude coordonnée par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l'institution spécialisée sur le cancer de l'Organisation mondiale de la santé, montre que l'exposition prolongée à de faibles doses de rayonnements ionisants peut causer la leucémie. L'étude, publiée le 22 juin dans The Lancet Haematology, prouve que le risque de décès par leucémie augmente de manière linéaire avec la dose de rayonnement.

L'étude International Nuclear Workers Study (INWORKS), fruit d'une collaboration internationale entre des institutions et universités, a évalué l'exposition de plus de 300.000 travailleurs du nucléaire en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis sur une période de temps allant de 1943 à 2005.

Les résultats montrent une association positive entre l'exposition aux rayonnements ionisants et le risque de décès par leucémie et prouvent que le risque de leucémie augmente de manière linéaire avec la dose de rayonnement.

Le risque lié à l'exposition varie selon le type de leucémie ; le risque était le plus élevé pour la leucémie myéloïde chronique. Par contre, il n'y avait aucun risque accru pour la leucémie lymphocytaire chronique.

"Les normes actuelles utilisées pour la radioprotection demeurent principalement basées sur des expositions aiguës à de hautes doses, dérivées des études basées sur des survivants des explosions atomiques au Japon", a déclaré le Dr Christopher Wild, le directeur du CIRC. "Cette évaluation de l'impact cancérogène des expositions à de faibles doses renforce les preuves sur lesquelles baser les mesures de radioprotection. Ces nouveaux résultats sont importants compte tenu de l'utilisation des rayonnements ionisants dans différents milieux professionnels, y compris dans le diagnostic médical", a-t-il ajouté.

Les expositions aux faibles doses sont typiques des expositions environnementales ou professionnelles, telles que l'exposition des travailleurs du nucléaire, mais également des expositions médicales, telles que des patients subissant des examens de tomodensitométrie (scanner) à des fins diagnostiques.

En savoir plus :

Toutes les actualités

Publications associées