European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité - Conditions de travail > Actualités > Un travailleur européen sur cinq stressé à cause de son t...

Actualités

3 mai 2018

Un travailleur européen sur cinq stressé à cause de son travail

Dix-huit pour cent des salariés européens disent souffrir quotidiennement du stress au travail, selon l’enquête d’opinion « The Workforce View in Europe 2018 », rendue publique en mars dernier par le cabinet privé en ressourceshumaines ADP (Automatic Data Processing). Ce chiffre est en hausse de 5% par rapport à l’édition 2017 de cette enquête.

Les plus stressés sont les travailleurs polonais (27 %), suivis des Français et des Britanniques (20 %). Les Néerlandais semblent être les moins sujets au stress puisque seulement un salarié sur 10 dit en ressentir au quotidien.

L'étude précise qu'avec l'âge, la pression psychologique au travail semble diminuer : 37% des 16-24 ans envisagent de changer de poste en raison du stress, contre seulement 17 % des 55 ans et plus. Elle révèle par ailleurs que ce sont les femmes qui en souffrent le plus : 19% déclarant se sentir stressées chaque jour, contre 16% chez les hommes.

Les résultats montrent que de nombreux employeurs continuent d'ignorer le problème. Selon les résultats de l'enquête d'ADP, près de 14% des salariés européens interrogés estiment que leur entreprise ne s'intéresse «pas du tout» à leur bien-être mental. Tandis que plus d'un tiers (34%) pense qu'elle s'y intéresse «peu».

D’importantes disparités entre les pays examinés apparaissent également : près d'un tiers des salariés polonais pensent que leur bien-être mental n'intéresse pas du tout leur employeur, presque cinq fois plus que leurs homologues aux Pays- Bas et en Suisse (7 %)

Ce sont les salariés âgés qui estiment le plus que leur employeur ne se soucie pas de leur bien-être mental (16 % des plus de 55 ans) contre 11 % des plus jeunes.

En savoir plus:

ADP-Workforce-View-2018-FR

Toutes les actualités