European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité - Conditions de travail > Actualités > Une étude établit un lien entre de longues heures de trav...

Actualités

27 septembre 2018

Une étude établit un lien entre de longues heures de travail et le diabète chez les femmes

Le fait de travailler 45 heures ou plus par semaine est lié à un risque accru de diabète chez les femmes, selon une étude publiée en ligne en juillet dans la revue BMJ Diabetes Research & Care.

Les chercheurs ont suivi l’évolution de la santé de 7 065 travailleurs canadiens âgés de 35 à 74 ans sur une période de 12 ans, de 2003 à 2015, en utilisant les données de l'enquête nationale sur la santé et les dossiers médicaux.

Au cours de la période de suivi, un participant sur dix a développé un diabète de type 2, les diagnostics étant plus fréquents chez les hommes, les groupes plus âgés et les personnes obèses. La durée de la semaine de travail n'était pas associée à un risque accru de diabète chez les hommes.

Par contre, chez les femmes qui travaillaient 45 heures ou plus par semaine, le risque était beaucoup plus élevé (63 %) que chez celles qui travaillaient entre 35 et 40 heures. L'effet n'a été que légèrement réduit si l'on tient compte de facteurs potentiellement influents, tels que le tabagisme, le niveau d'activité physique, la consommation d'alcool et l'indice de masse corporelle (IMC).

Source: TUC - Risks n°857

L’étude  (en anglais) 

Toutes les actualités