European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité - Conditions de travail > Produits chimiques et REACH > France : les perturbateurs endocriniens dans la ligne du...

Produits chimiques et REACH

19 juillet 2011

France : les perturbateurs endocriniens dans la ligne du sénat

Cancer du sein ou de la prostate, problèmes d’infertilité, l’augmentation importante des maladies liées au dysfonctionnement du système hormonal inquiète les parlementaires français. Dans un rapport intitulé Les perturbateurs endocriniens, le temps de la précaution, publié le 13 juillet, l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) rappelle que l’incidence du cancer du sein a doublé en France depuis les années 1980 et que le cancer des testicules a fait de même depuis les années 1970 dans les pays développés."Les données scientifiques disponibles rendent crédibles un lien de causalité entre ces maladies et l’action de substance perturbant le système endocrinien", précise le document. Substances naturelles ou de synthèse, les perturbateurs endocriniens incluent des pesticides, des phtalates, le bisphénol A, etc.

L'auteur du rapport, le sénateur Gilbert Barbier, propose trois axes d’action : savoir, prévenir, interdire. Avec à la clé la préconisation d’une politique visant à limiter l'usage des substances incriminées au niveau international, et l’instauration d’un pictogramme pour prévenir les consommateurs de leur présence dans tous les types de produits, y compris cosmétiques.

Toutes les actualités