European Trade Union Institute, ETUI.

Accueil > Thèmes > Santé et sécurité > Actualités > Résultats d'un séminaire européen sur les toxiques pour l...

Actualités

11 août 2014

Résultats d'un séminaire européen sur les toxiques pour la reproduction disponibles en ligne

L'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (UE-OSHA) a communiqué récemment sur son site Internet des documents se rapportant à un séminaire sur l'exposition des travailleurs aux risques pour leur santé reproductive. Ce séminaire s'était déroulé à Paris les 15 et 16 janvier 2014, à l'initiative de UE-OSHA et de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Environ 60 experts des États membres de l'Union européenne y avaient pris part.

"La prévention des risques reproductifs a été en grande partie focalisée sur les femmes et surtout les femmes enceintes. Les toxiques pour la reproduction peuvent affecter en fait tant la santé génésique des femmes que celle des hommes. Les conséquences possibles sur le système reproducteur vont de la perturbation du cycle menstruel et des problèmes hormonaux chez les femmes à la perte de libido et la réduction de la fertilité, tant chez les femmes que chez les hommes", indique l'UE-OSHA sur son site Internet.

Les orateurs ont réclamé la mise en œuvre d'une approche préventive sur les lieux de travail par rapport à l'utilisation de substances toxiques pour la reproduction.

Tony Musu figurait parmi les orateurs. L'expert en risques chimiques de l'ETUI a recommandé d'étendre aux substances nocives pour le système reproducteur humain l'actuelle législation européenne sur les cancérigènes et mutagènes au travail.

"La directive sur les cancérogènes et les mutagènes encouragent la substitution, il n'y a donc aucune raison valable pour que les substances toxiques pour la reproduction en soient exclues", a-t-il déclaré.

La Confédération européenne des syndicats réclame également l'extension de la directive aux substances toxiques pour la reproduction. BusinessEurope, l'organisation patronale européenne, y est farouchement opposée.

Toutes les actualités

Publications associées