European Trade Union Institute, ETUI.

Amiante

500.000 décès au cours des trente premières années du XXIe siècle en Europe occidentale ! Telle est la projection d'experts de l'Union européenne. Bien que le caractère cancérogène de l'amiante ait été établi dès le début des années 1950, son utilisation a connu dans les pays industrialisés son apogée au cours des années 1970.

Dans l'Union européenne, il aura fallu attendre 1999 pour que le législateur adopte une directive qui interdit la commercialisation et l'utilisation de produits contenant de l'amiante. Entre-temps, des millions de travailleurs européens, des ouvriers dans leur immense majorité, ont été victimes de plaques pleurales, d'asbestose, de cancer du poumon ou du mésothéliome, le tristement célèbre cancer de la plèvre ou du péritoine, jusqu'à ce jour incurable.

Malgré ce désastre humain et social, le minerai à texture fibreuse continue à être extrait de mines, et est toujours utilisé pour fabriquer des produits en amiante-ciment pour le secteur de la construction dans des pays émergents tels que la Chine ou l'Inde. Certains groupes industriels peu scrupuleux continuent à s'enrichir en sachant que leurs travailleurs développeront dans les prochaines années des maladies graves. Le temps est venu de refermer le chapitre le plus mortel de l'histoire industrielle en interdisant au niveau mondial l’utilisation de l'amiante sous toutes ses formes.

En savoir plus :

Actualités

États-Unis : de nouveaux chiffres montrent que les décès liés à l’amiante sont deux fois plus élevés

17 avril 2018

L'Organisation pour la sensibilisation aux maladies de l'amiante (Asbestos Disease Awareness Organization, ADAO), un organisme indépendant à but non lucratif dédié à la prévention de l'exposition à l'amiante, a dévoilé le 16 avril les résultats de nouveaux travaux menés par Jukka Takala, président de la Commission internationale de la santé au travail (ICOH-CIST).

Des inspecteurs trouvent des phtalates dans des jouets et de l'amiante dans des produits d'occasion

14 février 2018

Des inspecteurs mandatés par l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont découvert des concentrations élevées de produits chimiques toxiques dans des produits de consommation. À titre d'exemple, un jouet sur cinq contrôlés contenait des niveaux élevés de phtalates dont l’usage est restreint. De l’amiante a également été détecté dans des produits d'occasion.

Chantage économique de la Russie contre la décision d'interdiction de l'amiante par le Sri Lanka

17 janvier 2018

La Confédération syndicale internationale (CSI) et l’Internationale des travailleurs du Bâtiment et du Bois (IBB) se sont jointes aux groupes de victimes de l'amiante pour dénoncer le chantage économique exercé par le gouvernement russe sur le Sri Lanka.

Nombre annuel de décès des suites de maladies liées à l’amiante dans le monde : dernières estimations

20 décembre 2017

Dans le cadre d’une étude comparative, Jukka Takala et son équipe de chercheurs ont tenté de parvenir à des estimations véritables de la mortalité des maladies liées à l’amiante.

Brésil : la Cour suprême interdit la production d'amiante

30 novembre 2017

Le lendemain de l'annonce par Eternit de la suspension des produits à base d'amiante à partir de 2019, la Cour suprême fédérale du Brésil a décidé, le 29 novembre, d'interdire l'extraction, la commercialisation et la distribution de l'amiante (variété chrysotile) dans tout le pays. La décision a été prise par 7 voix contre 2. La Cour suprême a rejeté les arguments de l'organisation CNTA / CNTI (Comitão Nacional dos Trabalhadores do Amianto / Centro Nacional de Trabalhadores na Industria), une coalition de syndicats pro-amiante.