Abstract

Séminaire de l’ETUI: La crise de la dette souveraine, l'UE et la réforme de la protection sociale
Date
Location
ITUH, Bd du Roi Albert II, 5; 1210 Brussels, ETUI meeting room 7th floor; 11h00-14h30

Ce séminaire est basé sur les contributions de la prochaine édition spéciale de la revue Comparative European Politics qui traite des réponses de l'UE à la crise de la dette souveraine et de la manière dont celles-ci ont affecté les réformes de la protection sociale dans les États membres les plus sévèrement touchés par la crise. Les résultats qui seront présentés à cette occasion montreront que la nature de l'intervention européenne dans les systèmes nationaux de protection sociale a changé et que désormais une attention particulière est portée à la consolidation fiscale, à une surveillance accrue et à l'application des mesures européennes. Globalement, cela représente une transformation radicale de l'intégration européenne, qui permet à l'UE de s’impliquer dans les affaires intérieures à un degré sans précédent, en particulier en ce qui concerne les budgets nationaux, dont les dépenses de la protection sociale constituent un élément important. Dans la mesure où ces changements sont fortement institutionnalisés, les intervenants argumenteront qu'il est nécessaire que l'UE encourage l'investissement social beaucoup plus qu'elle ne l’a fait jusqu’à présent.

Programme

11h00 Mot de bienvenue et introduction par Philippe Pochet, directeur général de l’Institut syndical européen

Une nouvelle ère de l'intégration européenne? Gouvernance du marché du travail et politique sociale depuis la crise de la dette souveraine
Caroline de la Porte, département « Société et mondialisation », université de Roskilde, Danemark

Les réformes sociales nationales et des politiques du marché du travail à l’ombre de la conditionnalité attachée aux sauvetages européens: les cas de la Grèce et du Portugal
Sotiria Theodoropoulou, Institut syndical européen, Bruxelles

Q&A

12h30 Déjeuner-sandwich

13h00 De l'austérité à la pression permanente? L'UE et la réforme de la protection sociale en Italie et en Espagne
Emmanuele Pavolini, département « Sciences politiques, communication et relations internationales », université de Macerata, Italie

“Enfoncer des portes ouvertes”: Renforcement du paradigme de la politique néolibérale en Irlande et impact de l'intrusion européenne

Fiona Dukelow, école des études sociales appliquées, université de Cork, Irlande

Présidence et commentaires: Maria Jepsen, directrice du département Recherche de l’ETUI

Q&R

Twitter: #ETUISym02