Photo credit: Sylvain Metropolyt

La 18e édition du séminaire annuel de l'ETUI sur la protection des travailleurs et les produits chimiques s'est tenue à Zadar en Croatie les 28 et 29 juin 2022. Elle a réuni une trentaine de syndicalistes de 17 pays européens en vue de coordonner l'action syndicale sur la révision à venir de trois directives importantes pour la prévention des risques chimiques au travail.

La première est la directive sur l’amiante, la seconde est la directive sur les substances cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques (CMRs) et la troisième est la directive sur les agents chimiques.  La Commission européenne a en effet annoncé la publication d’ici fin 2022 de propositions de révision de ces législations pour y introduire respectivement des nouvelles valeurs limites d’exposition professionnelle pour l’amiante, le plomb et ses dérivés et les di-isocyanates.

L’autre grand sujet abordé au cours de ces deux jours de débat a été l’exposition des travailleurs aux pesticides. Les participants ont été informés des résultats de l’enquête Agrican qui démontre les excès de risques de certains cancers chez les travailleurs exposés à ces substances toxiques et des résultats d’études récentes sur les défaillances des équipements de protection utilisés par ces travailleurs. La proposition de révision de la législation européenne sur l’utilisation durable des pesticides et la campagne syndicale pour l’interdiction du glyphosate étaient également au menu des discussions.

Une représentante de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a fait le point sur l’étude menée par l’agence de Bilbao dans six pays européens sur l’exposition des travailleurs aux cancérogènes et le coordinateur du projet européen « Roadmap on Carcinogens » a détaillé les avancées réalisées dans le cadre de ce programme d’actions volontaires pour la prévention des cancers professionnels.

Une sélection des présentations faites au cours du séminaire est disponible ci-dessous :