Abonnez-vous à nos newsletters → ici

Le cancer est la principale cause de décès liés au travail, avec plus de 100 000 décès chaque année dans toute l'Union européenne. Les travailleurs sont mis en danger par l'exposition à des substances cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques mortelles sur leur lieu de travail.

Tony Musu, chercheur senior à l'ETUI, a présenté les revendications syndicales concernant la révision de la directive sur les substances cancérigènes et mutagènes (CMD) devant la commission de l'emploi et des affaires sociales (EMPL) au Parlement européen [discours commençant à 14h37]. Les syndicats européens demandent aux législateurs de l'UE de :

  • inclure les substances reprotoxiques dans la directive sur les substances cancérigènes et mutagènes (CMD)
  • revoir le système actuel pour fixer des valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)
  • tenir compte de l'exposition combinée dans la mise en œuvre des VLEP
  • revoir la VLEP contraignante pour le benzène
  • adopter des VLEP contraignantes pour le cobalt et les composés de cobalt.

Abonnez-vous à nos newsletters → ici