Il s'agit du neuvième cycle du système du Semestre européen depuis son lancement en 2011, mais c'est aussi le deuxième ensemble de CSR (recommendations spécifiques par pays) lancé depuis la proclamation du pilier européen des droits sociaux (EPSR) en novembre 2017. Cette année, un total de 96 de ce que l'on pourrait appeler des recommandations "paquet" (car elles contiennent souvent plusieurs sous-recommandations) ont été transmises aux 28 États membres dans les domaines des finances publiques et de la réglementation du secteur financier ; des réformes structurelles dans des domaines tels que la recherche et le développement et l'efficacité énergétique ; l'emploi et les politiques sociales, telles que les politiques actives du marché du travail (ALMP) ; la législation de protection de l'emploi ; la sécurité et l'assistance sociales systèmes/avantages sociaux et mécanismes de négociation collective et de fixation des salaires. Le mot à la mode de cette année est « investissement, investissement et investissement ».