Uniquement disponible en anglais

La pandémie du Covid-19 a touché les femmes de manière disproportionnée et risque d'avoir des effets négatifs sur l'égalité des genres. Il est essentiel que les efforts de promotion pour l'égalité des sexes soient accrus afin de garantir que les progrès durement acquis dans ce domaine ne soient pas perdus.

Dans le cadre de cet effort, la Commission européenne devrait présenter une proposition sur des mesures contraignantes de transparence salariale renforçant le principe de l'égalité de rémunération entre les hommes et les femmes, conformément à sa stratégie pour l'égalité entre les sexes 2020-2025.

Ce faisant, elle devrait faire le point sur la réalité que la pandémie a révélée en termes d'inégalités entre les hommes et les femmes sur le marché du travail, y compris la sous-évaluation culturelle du travail généralement effectué par les femmes, comme le secteur du travail de soins.

La proposition devrait prendre comme point de départ la recommandation de la Commission sur la transparence des salaires à dater de 2014, mais aller bien au-delà, écrit Kalina Arabadjieva (ETUI), par exemple en fournissant plus de détails sur les critères utilisés pour déterminer la valeur du travail, en introduisant une possibilité de comparaison hypothétique et en garantissant que les syndicats puissent négocier collectivement sur la question de l'égalité des salaires.

Buy printed version
€ 5.00
en

Table of contents

Time to close the gender pay gap The need for an EU Directive on pay transparency.pdf

Related content

Patricia Vendramin, Gérard Valenduc

Femmes et hommes inégaux face au vieillissement au travail

Dans les politiques européennes, le thème du vieillissement actif s’est progressivement trouvé réduit à un objectif d’allongement de la vie professionnelle. Toutefois, l’injonction à travailler plus longtemps ne prend pas en compte les inégales capacités des travailleurs âgés. Elle occulte notamment les inégalités entre les femmes et les hommes... lire plus