La transformation potentielle des marchés du travail par l'émergence de plateformes de travail en ligne a déclenché un débat intense dans les milieux universitaires, les médias et les politiques, mais sa véritable ampleur reste la spéculation. Néanmoins, des réponses politiques adéquates dépendent d'une bonne compréhension de la dynamique - ce qui ne fera que croître en importance avec la crise du marché du travail créée par la pandémie Covid-19. Avec le travail à distance rendu possible par la technologie, la demande croissante de services tels que la livraison de nourriture ou les soins, ainsi que l'augmentation du chômage et la pression financière sur de nombreux travailleurs, le travail sur plate-forme pourrait reprendre sa croissance rapide. Il est donc nécessaire de disposer de données de bonne qualité sur la prévalence du travail sur plate-forme et d'autres formes de travail précaire dans la société.

Ce document de travail fournit une évaluation critique des différentes approches pour compter les gigs, c'est-à-dire estimer l'ampleur de l'engagement dans le travail sur plate-forme dans la population générale. L'objectif est d'examiner les principaux obstacles rencontrés dans les études précédentes, les raisons des résultats surprenants ou contradictoires et les sources d'erreur possibles, mais aussi les leçons qui peuvent être tirées pour les recherches futures. Ceci est illustré par des recherches clés dans ce domaine, allant de grands projets menés par les offices statistiques nationaux à des recherches indépendantes à plus petite échelle, du niveau national au niveau (presque) mondial.

 

Buy printed version
€ 10.00
en

Table of contents

Counting gigs