Tout en contraste, l’année 2005 est celle des échecs et des remises en cause. En début d’année, tout semble sous contrôle ; la présidence du très expérimenté premier ministre luxembourgeois, M. Jean-Claude Juncker, se penche sur trois grands chantiers : l’aménagement du pacte de stabilité et de croissance, la révision de la stratégie de Lisbonne, et la recherche d’un accord politique sur les perspectives financières 2007-2013. Trois dossiers importants venant compléter les avancées de 2004, mais qui se voient bousculés par l’actualité politique. Fin mai, puis début juin, deux référendums nationaux (France, Pays-Bas) sur le projet de traité constitutionnel européen font basculer les débats et provoquer un violent courant d’air dans la maison européenne, faisant claquer portes et fenêtres.

Table of contents

Bilan social 2005 FR1.pdf

media:publication_file:b84691c4-dc0d-414c-ace0-1e69d9a1c4a0

media:publication_file:181d6749-97af-48fc-afa7-0cd4c93002c9

Avant-propos_0.pdf

chap1_Pierre Defraigne_0.pdf

chap2_Andrew Watt_0.pdf

chap3_Philippe Pochet_1.pdf

chap4_Dalila Ghailani_0.pdf

media:publication_file:e6c4dc02-e50c-4d59-83a6-ff839963221d

media:publication_file:6ecc1d20-02d4-481e-a69f-7382e7beb235

chap7_David Natali_1.pdf

chap8_Christophe Degryse_0.pdf

chap9_Dalila Ghailani_3.pdf

Perspectives.pdf

Chronologie 2005.pdf