Cet ouvrage propose une nouvelle approche pour évaluer la façon dont les coûts du travail reflètent la compétitivité des coûts. Traditionnellement, les coûts unitaires de main-d'œuvre (mesure standard de la compétitivité des coûts) sont exprimés sous forme d'indices, sans tenir compte des niveaux relatifs des coûts salariaux. Pour remédier à cela, les auteurs développent le concept de « salaire d'équilibre », qui correspond au niveau des salaires lorsque les taux du rendement du capital dans différentes régions et secteurs s’égalisent. L’indicateur de compétitivité salariale est ainsi calculé comme étant le rapport entre les salaires réels et les salaires d'équilibre.

Ce livre présente des données empiriques sur l'évolution des salaires réels et d'équilibre pour les agrégats de pays et les secteurs économiques examinés. Dans la zone euro, cinq pays sont au-dessus des niveaux d'équilibre et trois (dont l'Allemagne) sont proches de l'équilibre, et dans onze États membres (principalement en Europe centrale et orientale), les salaires ont atteint des niveaux beaucoup plus bas que l’équilibre. Les données relatives à la compétitivité sectorielle semblent refléter en partie la spécialisation sectorielle, mais le tableau varie selon les secteurs, les pays et les périodes.

Table of contents

Full text

Executive summary

Introduction

Chapter 1: Calculating equilibrium wages

Chapter 2: Sectoral equilibrium wages

Chapter 3: Determinants of competitiveness

Chapter 4: Policy-relevant conclusions

Related content

Jeremy Waddington, Aline Conchon

Is Europeanised board-level employee representation specific? The case of European Companies (SEs)

La représentation européenne des salariés au conseil d’administration ou de surveillance des Sociétés européennes (SE) est-elle vraiment "européanisée" ou porte-t-elle l’empreinte du système national du pays d'origine de leur entreprise?Les auteurs de cette étude ont utilisé les réponses des représentants des travailleurs siégeant aux conseils des... lire plus

Prevention at the workplace

Cette nouvelle étude s'inscrit dans la suite de l'analyse, publiée en 1994, de l'organisation de la prévention dans l'Union Européenne lorsque celle-ci comptait douze Etats membres. L'auteur applique la même grille d'analyse à l'Autriche, à la Finlande et à la Suède ainsi qu'à la Suisse et à la Norvège. La disparité des situations nationales permet... lire plus