Ce livre fait suite à l'ouvrage intitulé 1973-2013 : 40 ans d'histoire de la Confédération européenne des syndicats. Il examine de plus près comment différents modèles syndicaux dans différents pays européens, de différentes traditions et cultures, se sont réunis au sein de cette organisation.

Comme dans le premier volume, les contributeurs adoptent une perspective historique, soulignant les déterminants, les développements et les héritages de la relation que les confédérations syndicales ont eu avec le processus d'intégration européenne sur une période de plus de quarante ans. Les auteurs examinent la relation dynamique entre la Confédération européenne des syndicats (CES) basée à Bruxelles et ses organisations membres dans dix pays différents, dans le contexte des hauts et des bas qui caractérisent le projet d'intégration européenne.

Le livre examine l'influence possible de la CES sur ces organisations dans leurs pays d'origine, via les départements internationaux ou européens des syndicats ou à travers les effets de rétroaction des débats aux niveaux européen et national.

Table of contents

Full text

Philippe Pochet and Kurt Vandaele: Foreword

Andrea Ciampani and Pierre Tilly: Introduction - The ETUC, national unions and European society: a multilevel history

Jürgen Mittag: Flexible adaptation between political, social and economic interests: the multi-faceted Europeanisation of German trade unions

Claude Roccati: Europe and the divisions of French trade unionism: a growing awareness

Andrea Ciampani: Italian trade unionism and the ETUC: in favour of a European social actor

Richard Hyman: British trade unions and the ETUC

Quentin Jouan and Pierre Tilly: The Belgian trade union organisations: national divisions and common European action

Sigfrido M. Ramírez Pérez: Iberian trade unions and the ETUC: from the periphery to the centre

Erik Bengtsson: Swedish trade unions and the ETUC

Jon Erik Dølvik: Norwegian trade unions and the ETUC: a changing relationship

Adam Mrozowicki: Polish pathways to the European Trade Union Confederation

Andrea Ciampani and Pierre Tilly: Conclusion